Comment extraire le CBD (cannabidiol) ?

Le cannabinoïde qu’est le CBD pourrait bien changer le monde de la thérapie. En effet, de nombreuses études scientifiques et expériences cliniques (notamment sur des animaux) ont démontré que ce composant du cannabis posséderait de nombreuses propriétés médicinales. Cancer, troubles du sommeil, douleurs intestinales, nausées et relaxation pour ne citer qu’eux sont des pathologies où le CBD aurait des effets positifs. Mais comment extraire cette substance du cannabis ? En réalité, il existe plusieurs méthodes d’extraction du CBD dont certaines sont très simples. Les détails.

Extraire du CBD avec une machine à expresso

Oui, vous avez bien lu ! Il est effectivement possible d’extraire le cannabidiol ou CBD à partir d’une machine à expresso. C’est du moins ce qu’une équipe de chercheurs s’est aventurée à expérimenter pendant deux ans et demi. Selon eux, les résultats sont très prometteurs et l’appareil n’a pas à être très sophistiqué. En effet, le type de machine à expresso utilisée est un appareil à bouchon rigide. L’extraction du CBD s’est donc faite en moins d’une minute.

Il convient de noter que la méthode d’extraction expliquée ici vise à obtenir un échantillon destiné à des fins d’analyse et non à la consommation. Pour extraire du CBD à l’aide d’une machine à expresso, il faut d’abord écraser le plant de cannabis, puis le placer dans une capsule de café vide. À la place de l’eau, c’est de l’isopropanol (alcool isopropylique) qui est inséré dans la machine. Après cela, il suffit de lancer la machine et de patienter quelques secondes pour avoir l’extrait de CBD.

C’est l’isopropanol qui rend l’échantillon de cannabidiol non consommable pour l’homme. Si de l’alcool 95 % est utilisé à la place de ce produit inflammable, il serait possible d’obtenir un extrait consommable. Néanmoins ce dernier n’aurait pas la même valeur que si l’alcool isopropylique avait été utilisé.

Utiliser des solvants

L’usage de solvants pour extraire des cannabinoïdes se fait assez facilement. Cela dans le sens où aucun équipement spécifique n’est nécessaire et que l’opération est peu coûteuse. L’inconvénient est que les solvants sont très inflammables. Les risques d’explosion ou d’incendie ne sont donc pas à proscrire. Prendre les mesures de sécurité adéquates est ainsi obligatoire.

Cette méthode d’extraction du CBD présente d’autres inconvénients : la présence de résidus chimiques dans l’huile de cannabidiol obtenue et la dégradation de nombreux composés bénéfiques présents dans la plante.

Obtenir du CBD avec de l’huile alimentaire

Parmi les procédés d’extraction sûre de CBD, il y a l’utilisation d’huile végétale naturelle. La procédure est similaire à celle des solvants. La différence est toutefois que l’extrait est consommable due à l’usage d’huile alimentaire. L’huile de CBD ainsi obtenue peut aussi être appliquée localement pour soulager les muscles fatigués.

Les huiles végétales ont aussi la spécificité d’apporter une particularité gustative au résultat. Certains peuvent donc utiliser leur huile alimentaire préférée : olive, sésame, tournesol, etc. Mais les extractions de CBD à base d’huile végétale présentent également un inconvénient. Les huiles de CBD obtenues de cette façon sont périssables et par conséquent doivent être conservées de manière appropriée.

Extraction de CBD au CO2 supercritique

Extraire du CBD au CO2 supercritique est un procédé plutôt chronophage nécessitant un équipement coûteux et des connaissances en physique-chimie. En outre cette méthode consiste à élever la température et la pression du CO2 au-delà de son point critique, soit 31 °C et 75 bars.

Bien que relativement complexe, cette méthode est considérée par beaucoup comme la plus sûre et la plus propre. L’huile de CBD obtenue est effectivement d’une pureté exceptionnelle. De plus, elle possède une odeur et un goût uniques. D’ailleurs, c’est la méthode utilisée par les industriels pour l’extraction du CBD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.