Existe-t-il des grossistes CBD en France?

Le CBD peut aussi se vendre en grande quantité. Si l’envie de monter votre propre boutique de CBD vous tente, eh bien sachez qu’il existe tout à fait des grossistes en CBD en France. Ils mettent à votre disposition une grande quantité de CBD ou des produits au CBD. Toutefois, il faut savoir que le taux du cannabidïol en question ne doit dépasser les 0,2 % sinon il sera illégal.

Qu’est-ce qu’un grossiste CBD exactement ?

Pour vous l’expliquer simplement, un grossiste en CBD n’est que le fournisseur CBD, producteur ou revendeur de CBD. Il est en principe le distributeur de CBD ou de produits fabriqués à partir de CBD qui met en vente ses marchandises à des revendeurs détaillants ou à de simples particuliers consommateurs. Autrement dit, c’est le grossiste en CBD qui stocke les marchandises pour ensuite les expédier dans les meilleurs délais.

De fait, chez le grossiste en CBD vous pouvez faciliter vos achats en gros, mais aussi bénéficier d’un intérêt en les vendant par la suite. Par exemple, si vous achetez une grande quantité de produits au CBD, vous pourrez profiter d’un produit en vrac à un prix bien inférieur que dans une boutique classique. Ce qui vous permettra de toucher un bénéfice lorsque vous le vendrez. Plus vous achetez en CBD, plus vous économisez de l’argent.

Par ailleurs, si vous êtes un fabricant de produits à base de CBD, le grossiste en CBD est la meilleure solution pour vous. La production des produits au CBD dans les secteurs pharmaceutiques et cosmétique sont très répandus de nos jours en raison de la connaissance des vertus qu’apporte le cannabidïol. Par conséquent, la recherche de CBD en grande quantité intéresse beaucoup ces domaines industriels.

Ainsi, le grossiste en CBD peut leur procurer la quantité de CBD dont ils ont besoin afin de les transformer en produits au CBD.
Enfin, chez le grossiste en CBD vous privilégiez d’un large choix de produits au CBD pour combler tous vos moindres désirs (des crèmes au CBD, de l’huile au CBD, les e-liquides, des médicaments au CBD, des fleurs CBD de thérapie, du pollen de CBD, etc.).

Où trouver des grossistes en CBD en France ?

Il faut sélectionner les meilleurs grossistes en CBD si vous voulez acheter du cannabidïol en grande quantité. En effet, certains grossistes en CBD ne sont pas fiables ou ne vous donnent pas une grande satisfaction. Ainsi, un grossiste en CBD doit se démarquer avec des produits diversifiés et de qualité. Si vous êtes à la recherche des grossistes, nous vous avons concocté une petite liste de meilleurs grossistes en CBD que le marché français, belge et luxembourgeois spécialisé dans la production de fleurs riches en CBD et des produits à base de chanvre.

  • Herborisia (livraison gratuite en Belgique dès 80 euros d’achat)
  • Cannabis Ultra Light
  • Green Brothers
  • Natural Life CBD
  • CBD.fr
  • Green Owl Webshop
  • Hello Weed
  • Haxagone Vert
  • La Ferme du CBD
  • Naturicious
  • Weedy
  • Yummy Weed

Ainsi, vous pouvez passer immédiatement votre commande, il vous suffit de consulter les revues des boutiques et les vis des clients pour faire votre sélection et de profiter de leurs codes de promotion exclusifs (s’il y en a) afin de bénéficier des produits à des prix imbattables.

Est-ce que le cbd est un antidouleur?

En effet, le CBD est un antidouleur mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il ne faut pas confondre le cannabis et le cannabidiol ou CBD.

En France, il n’y a que le cannabidiol qui est autorisé sous certaines formes dans l’Hexagone. C’est parce que le cannabis contient une forte dose de THT ou tétrahydrocannabinol considéré comme un produit stupéfiant qu’il est prohibé par la loi. Contrairement au cannabidiol qui agit comme des antigènes réputés comme des marqueurs fiables du système endocannabinoïde, qui une fois équilibrés, vont permettre une bonne défense immunitaire de sa part.

Le CBD est-il un antidouleur ?

Si le CBD est si répandu dans le secteur pharmaceutique, c’est entre autres parce qu’il s’active sur l’organisme comme un antidouleur. En effet, de nombreuses personnes surtout les personnes âgées consomment du CBD afin de réduire leurs douleurs. Ce succès a le plus été perçu chez les patients atteints du cancer et ceux atteints d’autres pathologies ou maladies chroniques telles que l’arthrose, la fibromyalgie, les hernies, etc.

Quel type de douleur le CBD peut-il soulager ?

Il existe deux types de douleurs que le CBD peut traiter efficacement : les douleurs neuropathiques et les douleurs inflammatoires.

Le CBD utile au traitement des douleurs neuropathiques

En effet, le CBD atténue les douleurs neuropathiques provoquées par une atteinte des nerfs. L’International Association for the Study of Pain définit cela comme toute douleur causée par une lésion nerveuse. Dans tout cela, c’est notamment le glutamate qui est le responsable de l’activation des neurones permettant de ressentir cette douleur. Heureusement, le CBD favorise effet neuroprotecteur en neutralisant la libération de glutamate et d’autres agents inflammatoires. Autrement dit, le cannabidïol permet de soulager les sensations de brûlure, de picotement, de tiraillement… en bref, tout ce qui caractérise la douleur neuropathique.

Le CBD utile au traitement des douleurs inflammatoires

La douleur inflammatoire est due à une lésion tissulaire (due à une piqûre, infection, brûlure…) si bien qu’elle est étroitement liée avec la douleur neuropathique. La seule différence est que la douleur inflammatoire n’est pas limitée aux sens sensoriels. Pour ce faire, le CBD agit comme un patch anesthésique très utile pour les traitements des douleurs inflammatoires.

Comment la science explique que le CBD est un antidouleur ?

Si vous voulez comprendre comment le CBD peut-il être un antidouleur pour l’organisme, eh bien il n’existe pas encore de réponse scientifique à cela puisque depuis 2018, le gouvernement fédéral a classé le CBD comme étant une substance de l’annexe. Ce qui rendait les recherches peu fructueuses. Cela ne veut pas pour autant dire que l’effet antalgique du CBD sur l’organisme est faux. Toutefois, de nombreux chercheurs ont démontré que l’administration du cannabïdiol augmente les niveaux extracellulaires de dynorphine endogène au niveau de la moelle épinière et dans le noyau accubems. Une recherche qui a notamment été faite sur un patient atteint d’un cancer en phase finale dont les douleurs ont été évaluées à plus de quatre sur l’échelle NRS et ont démontré au cours du traitement un résultat significatif concernant l’effet antalgique du CBD.

En tout cas, c’est un fait que le cannabidïol ou le CBD est un antidouleur. Et malgré le fait qu’il est encore légal que dans certaines conditions, le CBD est un actif qui reste pour le moins très utile pour le traitement des douleurs inflammatoire que neuropathique.

En quoi le CBD peut-il aider les animaux ?

La consommation du cannabis prévaut comme une source de guérison dans plusieurs pays. Malgré que certains pays du monde l’interdisent encore, il n’en est rien parce que c’est un fait, le cannabis apporte ses bienfaits tant sur l’homme que sur les animaux.

Rappelons que le CBD est l’un des principaux actifs du cannabis dont un système endocannabinoïde en perçoit entre autres les bienfaits. En fait, tous les vertébrés ont un système endocannabinoïde responsable de nombreuses régulations de certains processus. Les animaux perçoivent donc également tous les bienfaits ou les effets indésirables du CBD même si ces derniers sont minimes. Quels sont les bienfaits du CBD sur les animaux ? Éléments de réponse.

Le CBD, un actif pour équilibrer les cannabinoïdes chez les animaux

Toutes formes de vie comme les animaux peuvent également subir une carence clinique endocannabinoïde ou CECD. C’est un trouble créé par une sous ou une surproduction des endocannabinoïdes de l’organisme. De fait, un déséquilibre de ce système provoquerait certains troubles comme le syndrome du côlon irritable. Pour ce faire, le traitement ne s’opère qu’à l’aide d’une introduction de phytocannabinoïdes. Ainsi, une surconsommation ou une chute dans ces endocannabinoïdes pourraient impacter l’organisme. D’où maintenir cet équilibre pour les animaux à l’aide du CBD est donc très important.

Le CBD, un actif pour renforcer le système immunitaire

En effet, si vous avez des animaux (chien ou chat…) chez vous, sachez que le CBD comme chez l’homme peut notamment l’aider à :

  • Renforcer son système immunitaire
  • Réduire l’anxiété et le stress
  • Soulager les crises d’épilepsie
  • Réduire les infections
  • Perfectionner les fonctions neurologiques
  • Favoriser une bonne digestion
  • Améliorer le bien-être général de l’animal
  • Accélérer le processus de cicatrisation
  • Aider en cas de problème de peau ou de pelage

Quelle dose de CBD par jour pour mon animal ?

En bref, la consommation des animaux du CBD ne peut qu’être bénéfique dans la mesure où l’on respecte les doses prescrites. En parlant de dosage, celui-ci n’a pas de mesure distincte. Si vous avez quelques difficultés de faire avaler le CBD à votre animal, la solution d’huile de CBD est plus facile.

Le CBD peut s’administrer par votre animal tout au plus trois fois par jour à chaque repas ou après son repas. Toutefois, il est préférable de commencer par une goute de concentration de 2 à 5 % pour débuter puis de continuer progressivement en augmentant la fréquence d’administration soit 3 fois par jour par 6 kg.

À titre d’exemple d’huile pour animal, il y a l’huile de CBD 4 % de Nordic Oil de 400 mg de cannabidiol conçu spécialement pour les chiens et les chats. Par ailleurs, pour le plus grand bien de votre animal, CannaMed.fr dispose d’une large gamme de produits au CBD pour les animaux (chiens, chats et autres animaux) comme des friandises au CBD, de l’huile au CBD, des pastilles de CBD, etc.

Comment réaliser sa propre pommade au CBD ?

Les crèmes, les pommades, les baumes au CBD, etc. sont issus de l’extraction de l’huile des plantes de chanvres additionnés avec différentes huiles essentielles afin d’obtenir une consistance bien grasse. Le résultat est fait pour traiter les problèmes cutanés et externes tels que l’arthrose, l’acné, les douleurs musculaires, les lésions ou cicatrices, etc. Toutefois, les produits à base de cannabis ne sont pas à la portée de tous.

Une solution s’offre à vous ! Fabriquer votre propre crème au CBD vous-même. En effet, préparer une pommade par vos soins est réalisable. De plus que la recette ne nécessite aucun lourd budget ni devis compliqué à prévoir. Tout ce qu’il vous faut c’est principalement des plantes de chanvre et quelques ingrédients afin de fabriquer un onguent à base de cannabis. Comment réaliser une pommade au CBD fait maison ? On vous dit cela tout de suite.

Pour fabriquer votre pommade au CBD, vous allez avoir besoin de quelques ustensiles de cuisine.

  • Un four
  • Deux casseroles
  • Deux flacons
  • Une spatule
  • Un petit récipient
  • Du film plastique
  • Et des différents ingrédients :
  • 30 grammes de plantes de chanvre
  • 250 ml d’huile de coco ou de la vaseline
  • 500 ml d’eau minérale
  • 30 grammes de cire d’abeille
  • Huile essentielle de lavande (ou autre huile possédant des propriétés aromatiques)
  • Pour commencer, remplir la casserole d’eau jusqu’à un tiers de sa capacité et la mettre sur un feu doux
  • Écrasez les plantes de chanvres dans le petit récipient puis ajoutez l’huile (à part l’huile essentielle de lavande) et l’eau minérale et bien remuez le tout
  • Faire cuire le contenu au bain-marie pendant environ 4 heures tout en remuant toutes les 20 minutes
  • Retirez le contenu du feu et laissez refroidir
  • Tamiser le contenu à l’aide d’un filtre à café afin d’obtenir de l’huile sans dépôt et bien presser avec les doigts pour expulser toute la substance
  • Mettez la solution dans le réfrigérateur pendant quelques heures
  • Au bout de quelques heures, vous verrez que l’eau et l’huile se sont séparées dans le flacon
  • Versez doucement pour avoir l’huile et mettez-la dans une casserole sur le feu puis ajoutez la cire d’abeille
  • Bien remuez le tout afin d’uniformiser le contenu
  • Ajoutez l’huile essentielle de lavande tout en éteignant petit à petit le feu
  • Déplacez le contenu dans un flacon et mettez-le au frais dans le réfrigérateur. Le but est de donner au contenu une texture épaisse.

En moins d’une heure, vous observerez que votre pommade au cannabis est prêt à être utilisé pour des traitements médicaux

Ainsi, durant au moins 5 heures de travail, vous obtenez votre propre pommade préparer par vos soins. Rien de bien compliquer ! Toutefois, si vous êtes le genre de personne sensible et vulnérable, il est judicieux d’acheter directement votre baume, pommade ou crème au CBD en pharmacie ou en rayons cosmétiques.

La crème au CBD ?

L’utilisation du cannabis médicale est très répandue dans le monde de nos jours comme en Belgique. Grâce à ses bienfaits incontestables, les années recherches médicales dans de nombreux domaines ont donné naissance à différents produits à base de cannabis. Ainsi, mise à part le fait que le CBD peut s’apparenter aujourd’hui sous forme d’huile, de pâte, de bonbon, de gélule, d’infusion, de chewing-gum, de vaporisateur, celui-ci peut aussi prendre la forme d’une crème au CBD. Tout de suite les détails.

Rappel de ce qu’est le CBD

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est d’abord nécessaire de rappeler ce qu’est le CBD. À noter que la feuille de chanvre ou le cannabis présente deux sortes de principaux actifs ou cannabinoïdes, dont le THT ou « tétrahydrocannabinol » et le CBD ou « cannabidiol ». Ils se différencient en ce que le THT est un composant psychoactif provoquant l’altération de l’état d’esprit d’une personne et pouvant le faire planer tandis que le CBD ne présente nullement ces caractères. Aujourd’hui, c’est généralement ce second principal actif du cannabis qui est le plus présent dans les recherches pharmaceutiques et cosmétiques. Ainsi, le cannabidiol s’invite dans différentes pièces de notre maison sous forme de crème dont l’utilisation diffère des unes des autres en fonction du besoin.

Quels sont les types de crème fabriqués à base de cannabidiol ?

Le CBD peut désormais être proposé sous forme de crème de nos jours. Un grand avantage surtout pour les femmes et leur addiction pour la beauté. Ainsi, le CBD peut être suggéré comme crème visage et corps, baumes cosmétiques, pommades, et lotions au CBD.

La crème au CBD pour la peau

La crème au CBD pour la peau que ce soit du visage ou du corps existe bel et bien. Incroyable que cela ne paraisse, le CBD est en effet une solution pour les problèmes de peau. En effet, la crème au CBD est notamment utilisée par exemple pour le traitement des acnés, de vilaines cicatrices, des vergetures, des brûlures, des coups de soleil, etc.

La crème musculaire au CBD

Ce type de crème au CBD est spécialement conçu pour le traitement des douleurs chroniques et articulaires telles que l’arthrose. Grâce à son effet antalgique, il soigne également les crampes et les tensions musculaires. Rien de mieux pour les personnes âgées.

La crème thermique au CBD

Pour les athlètes et les sportifs, le cannabinoïde ne fait désormais plus partie des substances interdites dans certains sports selon le Code mondial antidopage ou liste WADA (dernièrement mise à jour en janvier 2020). De fait, les produits conçus à partir du cannabidiol dans le domaine du sport sont désormais légaux.
La crème thermique au CBD apporte des résultats prodigieux pour les plus sportifs comme son action anti-inflammatoire et son action sur le système endocannabinoïde. C’est particulièrement grâce à l’extrait de vanille que la plante de chanvre contient qui procure cet effet thermique réconfortant. Pour ce faire, la crème thermique au CBD s’applique doit s’appliquer avant et après l’exercice physique pour avoir une optimisation des effets.

Comment obtient-on la crème au CBD ?

La crème au CBD n’est rien d’autre qu’une forme concentrée en CBD extraite du cannabis avec la méthode d’extraction la plus pure et simple : l’extraction du CO2, parce qu’elle est directement extraite depuis la plante de chanvre. Le but étant d’éliminer toutes traces de solvant pouvant être dangereux pour la peau. Par ailleurs, pour fabriquer la crème au CBD, il faut utiliser certaines huiles essentielles (huile de coco, huile d’olive, beurre de coco) afin de la rendre plus légère et obtenir une texture de crème ou de baume.

CBD pour l’anxiété : Une alternative naturelle

CBD pour l’anxiété : Une alternative naturelleVous vous sentez stressé ? Vous vous inquiétez de l’avenir ou des répercussions du passé ? La plupart du temps, l’anxiété est une réponse naturelle et automatique à des stimuli stressants, et elle est parfaitement normale. Cela dit, l’intensité de l’anxiété varie et peut parfois être débilitante.

Il existe des systèmes dans le corps humain qui transmettent des messages au cerveau lorsqu’on se sent en danger. Cette transmission est essentielle à la survie de l’homme, car notre corps augmente temporairement son niveau d’adrénaline pour réagir par un comportement de combat ou de fuite selon les circonstances. Les symptômes de l’anxiété peuvent inclure un rythme cardiaque élevé, une sensibilité accrue à l’environnement physique et la transpiration.

Beaucoup de personnes anxieuses sont prêtes à tout pour trouver un soulagement à leur stress. Certains se tournent vers des médicaments pour les aider à surmonter les symptômes, mais ne sont pas satisfaits des résultats. D’autres sont submergés par les effets secondaires de leurs médicaments, ce qui rend difficile la poursuite de leur traitement. C’est là que le CBD entre en scène.

Qu’est-ce que le CBD et comment est-il utilisé ?

Le corps humain contient un vaste réseau de récepteurs désignés par les termes CB1 et CB2. Ces récepteurs peuvent se lier aux cannabinoïdes.

Le CBD est l’un des nombreux composés naturels présents dans les plantes de cannabis et de chanvre. Une seule plante de cannabis contient 113 ingrédients actifs appelés cannabinoïdes. Chaque composé a sa propre gamme d’effets sur le cerveau et le corps, mais deux d’entre eux en particulier ont gagné en puissance par rapport aux autres. Le tétrahydrocannabinol ou THC, et le CBD ou cannabidiol, sont deux des principaux ingrédients des plantes de cannabis et ont depuis été associés à leurs propres résultats positifs et souhaitables. Les recherches montrent que le CBD et le THC pourraient avoir des propriétés thérapeutiques, mais le THC est le cannabinoïde qui contient des effets psychoactifs. Le CBD, en revanche, n’en a pas. C’est pourquoi le CBD est devenu plus attrayant pour certaines personnes comme traitement possible de l’anxiété ainsi que d’autres affections sans aucun des effets psychoactifs de son homologue.

Comme le CBD n’a pas de composante psychoactive, il peut constituer une alternative moins risquée que les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) et d’autres médicaments courants prescrits pour traiter l’anxiété.

Pourquoi l’huile de CBD est mon meilleur choix d’aide au sommeil

J’ai essayé Ambien, mélatonine, et plus. Placebo ou non, le CBD fonctionne à merveille.

Traduit d’un article en anglais de Hayley MacMillen

Nommez un somnifère et je peux décrire le type spécifique de gueule de bois qu’il me donne. Le lendemain matin, après avoir exagéré la mélatonine de cinq milligrammes, je me réveille sous pression à mes tempes et dans un brouillard mental si épais que la conversation est difficile. La fatigue post-Benadryl me donne l’impression que chacune de mes cellules me supplie de retourner au lit. Si je prends trop d’Ambien, c’est comme si je ne me réveillais pas du tout : je flotte à demi-sentiment, me réanimant juste à temps pour le dîner.

Entrer du cannabidiol, ou CBD, l’un des nombreux composés chimiques produits par le cannabis, et le dernier chouchou du monde du bien-être.

CBD fait fureur en ce moment, avec un ancien cadre de Coca-Cola qui le déclare « le nouveau toast à l’avocat » grâce à sa popularité auprès des millénaires. On estime que le marché des produits de la CDB atteindra 22 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années. Contrairement à un autre composé de cannabis bien connu, le tétrahydrocannabinol (mieux connu sous le nom de THC), le CBD n’est pas psychoactif, ce qui signifie qu’il ne vous fera pas planer. Beaucoup d’entre nous l’utilisent pour se calmer, et certains d’entre nous l’utilisent pour s’endormir.

Je n’ai pas été touché par l’engouement pour le CBD jusqu’à l’année dernière, quand un échantillon d’huile d’extrait de chanvre est arrivé sur mon bureau au travail et j’ai commencé à expérimenter avec une goutte ou deux le soir. L’effet calmant était subtil, mais perceptible, et je m’endormais plus facilement. L’huile aromatisée à la menthe poivrée a fait partie de ma routine nocturne. C’était une habitude, et le goût est devenu un signal qu’il était temps pour moi de commencer à avoir sommeil. Je n’étais pas sûr de la façon dont ça fonctionnait, mais j’avais l’impression que ça marchait.

Beaucoup de mes amis qui prennent le CBD disent qu’ils utilisent aussi le composé pour mieux dormir, et qu’ils ont trouvé leur chemin vers le CBD après d’autres expériences d’aide au sommeil peu recommandables comme la mienne. « J’avais l’habitude de prendre de la mélatonine, mais ça me donne les rêves les plus fous « , dit Madeleine Kerr, 24 ans. « Super vif et je me réveille toujours confus. Je me réveille définitivement plus rafraîchi par le CBD et ne ressens pas cette sensation de brouillard. »

Hannah Rimm, 25 ans, dit qu’elle prend du CBD chaque soir avec l’aide de son psychiatre. « J’ai dormi un million de fois sur pills - Lunesta m’a rendue super épuisée tout le temps, Ambien m’a donné des rêves fous, Remeron m’a fait prendre 20 livres en un mois,  » me dit-elle. Avec le CBD,  » J’ai dormi beaucoup plus la nuit et cela ressemble moins à un sommeil drogué… Mon psychiatre m’a dit qu’elle ne connaissait pas assez bien la science pour commenter parce qu’il n’y a pas eu assez d’études, mais elle a dit que si ça marche, continuer à le prendre et la tenir au courant. « 

Mon hypothèse de travail est qu’ils dorment mieux parce que leur anxiété est meilleure.

Les preuves en faveur du CBD en tant qu’aide au sommeil sont plus solides du côté anecdotique que du côté clinique, mais il y a de plus en plus de recherche pour soutenir les effets anti-anxiété du CBD. On pense que le composé agit sur les récepteurs cannabinoïdes du cerveau qui régulent les comportements liés à l’anxiété dans le cadre du système endocannabinoïde du corps, qui est impliqué dans la régulation d’un large éventail de fonctions physiologiques et cognitives. La littérature est beaucoup plus rare quand il s’agit de dormir. L’étude A study of 27 volunteers published earlier this year in the journal in PharmacologyFrontiers in Pharmacology found that cannabidiol had no acute effects on the volunteers’ sleep-wake cycles, and the authors called for further research. Dans une revue d’études sur les cannabinoïdes et le sommeil publiée l’an dernier dans Current Psychiatry ReportsCurrent Psychiatry Reports, les auteurs affirment que la CBD pourrait avoir « un potentiel thérapeutique pour le traitement de l’insomnie », mais que « la recherche sur le cannabis et le sommeil en est à ses débuts et a donné des résultats mitigés. »

Aimée Shunney, naturopathe et conseillère médicale auprès du fabricant de CBD, CV Sciences. Souvent, les gens ne dorment pas parce qu’ils sont anxieux ou parce qu’ils n’arrivent pas à calmer leur cerveau, et c’est ce type particulier de problème de sommeil qui répond le mieux au CBD, me dit-elle. « Mon hypothèse de travail est qu’ils dorment mieux parce que leur anxiété est meilleure. » »

« En tant que professionnel de la santé, j’ai vu assez d’anecdotes pour le croire », dit Janice Newell Bissex, diététiste nutritionniste professionnelle et spécialiste du cannabis holistique. « J’ai[des patients] qui utilisaient Ambien et qui peuvent maintenant trouver un résultat en utilisant CBD… Mais, je veux encore plus d’études. »

Bissex dit que le CBD ne fonctionne pas pour tout le monde et semble produire des effets différents chez différentes personnes. Ceux qui le trouvent stimulant, par exemple, devraient le prendre le matin plutôt que plus tard dans la journée. La même dose ne fonctionne pas non plus pour tous les utilisateurs, ajoute-t-elle, c’est pourquoi Shunney et elle conseillent à leurs patients de  » commencer à faible dose et d’aller lentement  » avec la dose. Bissex recommande l’extrait de chanvre « à spectre complet » ou « plante entière », qui contient du CBD et une gamme d’autres composés du cannabis. Les extraits de chanvre à spectre complet contiennent des traces de THC, mais généralement pas assez pour déclencher un résultat positif aux tests urinaires ou sanguins. (Vous devriez consommer des quantités massives).

Bissex souligne également l’importance d’acheter judicieusement. Alors que de plus en plus de vendeurs se lancent dans le mouvement de la CDB, un paysage réglementaire déroutant et la légalité floue du composé font que l’acheteur se méfie lorsqu’il s’agit d’acheter du CBD, qui peut être incorrectement étiqueté ou même contaminé.

À la recherche du point de vue d’un expert du sommeil, j’appelle Jennifer Martin, psychologue clinicienne, spécialiste de la médecine du sommeil comportementale certifiée et professeure agrégée à l’University of California, Los Angeles (UCLA). Elle se concentre sur l’utilisation de la thérapie cognitivo-comportementale pour améliorer les habitudes de sommeil de ses patients, mais elle dit qu’ils parlent de plus en plus de la CBD de nos jours. « Les gens sont toujours à la recherche de quelque chose qu’ils peuvent faire pour mieux dormir,[cela] n’a pas d’effets secondaires,[cela] semble naturel « , me dit-elle. Elle met en garde contre le fait que ce n’est pas parce qu’un produit est « naturel » qu’il est sûr ou bénin. La recherche indique que le CBD a un profil d’innocuité favorable, mais qu’il faut étudier davantage les effets secondaires et les interactions médicamenteuses possibles.

Nous savons qu’environ 30 % des personnes souffrant d’insomnie réagissent très bien aux placebos, ajoute-t-elle. Prendre un somnifère comme le CBD, explique-t-elle, peut aider les gens à se sentir comme s’ils avaient pris des mesures pour « se protéger contre cette menace de ne pas avoir une bonne nuit de sommeil », qui devient une prophétie qui se réalise d’elle-même : Quand ils cessent de s’inquiéter de la menace d’un mauvais sommeil, ils dorment mieux. « Maintenant, je gâche tout pour toi, non ? », demande-t-elle.

J’ai considéré le rôle que l’effet placebo joue probablement dans mon appréciation de la CDB, et je sais que les placebos peuvent fonctionner même lorsque les patients savent qu’ils en prennent un. Bien que Martin n’exclut pas la possibilité que le CBD ait d’autres effets sur le sommeil, son récit concorde avec la façon dont je l’utilise : comme une note à moi-même pour s’éteindre. Et comme le fait remarquer Martin, cela peut aussi prendre la forme de méditation, d’écoute de musique ou de n’importe quoi d’autre qui m’amène dans l’espace de tête pour me coucher.

L’accent mis par Martin sur les rituels avant le coucher m’amène à évaluer les miens. J’ai écrit une bonne partie de cette histoire au lit et juste avant de me coucher, m’attendant à m’endormir quelques instants après avoir fermé mon ordinateur portable, ouvert les yeux sept heures plus tard et repris ma liste de choses à faire où je l’avais laissée. L’insomnie est un trouble grave et les solutions ne sont pas claires. Plus que l’insomnie, ce que j’ai du mal à supporter, c’est la pression d’être dans les moments qui suivent le réveil et d’être endormi dans les moments qui suivent la décision d’aller au lit.

Je sais que je ne suis pas seul. Beaucoup d’entre nous prolongent les heures productives de nos journées dans les deux sens : prendre notre téléphone pour vérifier nos courriels dès le matin, ou travailler jusqu’au coucher au lieu de savourer une tasse de thé à la camomille.

Qu’il s’agisse ou non d’un placebo, le CBD me procure un effet calmant en un minimum de temps, et c’est précieux pour moi. Néanmoins, bien que je ne prévoie pas de réviser ma routine d’heure du coucher, j’envisage d’y ajouter d’autres étapes, comme l’établissement d’une heure limite pour la vérification de mon téléphone. C’est sur ma liste de choses à faire. Immédiatement après le réapprovisionnement en CBD.

Ce qu’il faut savoir avant d’essayer du CBD !

(MysteryShot/iStock)

Cet article est présenté par CBDPure, fournissant aux clients à travers les États-Unis des produits CBD testés en laboratoire provenant de chanvre biologique du Colorado depuis 2014.


Où que vous viviez aux États-Unis, vous avez probablement remarqué que le CBD, ou cannabidiol, est partout – et en tout – ces jours-ci. Bien que cette molécule ait toujours été présente dans le cannabis, elle a été sous les feux de la rampe culturelle dernièrement, se retrouvant dans tout, des teintures aux empanadas.

Le choix soudain de produits contenant de la CBD peut être écrasant pour les nouveaux consommateurs, cependant. Si la CDB n’est pas quelque chose à laquelle vous avez déjà beaucoup pensé, il est compréhensible d’avoir beaucoup de questions sur la façon de l’introduire dans votre vie, que ce soit la première fois que vous prenez du cannabis ou non.

Heureusement, la pléthore de nouveaux produits sur les tablettes et en ligne ne signifie pas que chaque détaillant est nouveau dans ce domaine. CBDPure, par exemple, aide les consommateurs à trouver des produits de qualité dérivés du chanvre depuis 2014. Puisqu’ils ont répondu à des centaines de questions chaque jour depuis une demi-décennie, ils ont une bonne idée des questions que les gens se posent au sujet de cette industrie en pleine croissance.

Ci-après, nous avons recueilli les réflexions de leur équipe de vétérans de l’industrie de la CDB sur les questions les plus courantes concernant ce cannabinoïde et sur la façon de trouver le produit de la CDB qui vous convient

Le CBD va-t-il me faire planer?

Lorsque vous pensez à un cannabis « high », vous pensez probablement aux effets du THC, la substance psychoactive associée à l’euphorie enivrante, ainsi qu’à des effets moins désirables comme l’anxiété et la perte de mémoire. Le CBD, par contre, laisse les consommateurs lucides tout en étant toujours associé à certains effets positifs de la plante, comme le soulagement de la douleur et la relaxation.

Même si le CBD ne permet pas d’atteindre un niveau élevé, si le CBD n’a pas été correctement isolé, des traces de THC peuvent persister dans le produit final. C’est pourquoi il est important de rechercher des fournisseurs de CBD qui testent régulièrement et minutieusement les produits qu’ils vendent.

Quelles sont les raisons courantes pour lesquelles les gens recherchent le CBD ?

L’une des raisons pour lesquelles le CBD est si populaire est en raison de son utilité. Les membres du personnel de CBDPure ont vu différents types de personnes à la recherche de produits CBD pour tout, de la lutte contre l’inflammation jusqu’au soulagement de l’anxiété. Les gens utilisent le CBD pour des problèmes de comportement pendant l’enfance, le soulagement menstruel, le TDAH, la gestion de la douleur, et même pour calmer leurs animaux de compagnie.

Bien que de nombreux patients comprennent de façon anecdotique que la CBD les aide, de nouvelles recherches montrent que la CBD peut être associée au soulagement de maladies comme l’épilepsie, l’anxiété, le SSPT, l’insomnie, la douleur chronique et l’inflammation. Restez à l’écoute ! Plus de recherches que jamais sont menées sur les avantages de la CDB, et la Farm Bill a ouvert la porte à d’autres essais qui promettent de fournir desréponses plus concrètes concernant les avantages potentiels de la CDB.

(Yana Tatevosian/iStock)

Quelle est la dose appropriée de CBD ?

Il s’agit là d’un autre domaine qui devrait bénéficier d’une recherche plus poussée sur la CDB à l’avenir. Pour l’instant, c’est à chaque patient de trouver une dose qui lui convient. Pour ceux qui essaient de traiter une condition physique spécifique, l’équipe de CBDPure recommande généralement de commencer entre 10 et 15 milligrammes par jour et d’augmenter graduellement cette dose jusqu’à ce que les consommateurs obtiennent les effets qu’ils recherchent. Pour les clients qui ne font que commencer, les capsules molles de 600 mg ou de 750 mg d’huile de CBD de CBDPure peuvent être un excellent moyen de commencer à trouver la bonne dose pour eux.

Quelle est la meilleure façon de prendre CBD ?

Il y a beaucoup de façons d’obtenir votre CBD. Parmi les produits les plus populaires de CBDPure, on retrouve les huiles de CBD et les capsules molles remplies d’huile. L’huile dans les deux cas est produite de la même façon, alors ils suggèrent d’essayer la méthode de consommation qui convient le mieux au style de vie du consommateur. Pour ceux qui sont sensibles aux goûts, les gélules molles – qui masquent la saveur terreuse et légèrement noisettée de l’huile de CBD – pourraient être un meilleur endroit pour commencer.

(bong hyunjung/iStock)

Comment savoir si un produit CBD est bon ?

Il y a certaines choses que CBDPure suggère de rechercher sur ce front. Premièrement, les consommateurs devraient lire attentivement les ingrédients et s’assurer qu’il y a une concentration suffisamment élevée de CBD dans le produit qu’ils utilisent.

L’équipe de CBDPure recommande également de garder un œil sur la façon dont le cannabidiol contenu dans un produit a été extrait. CBDPure utilise un procédé d’extraction de CO2 qui utilise du dioxyde de carbone sous pression pour extraire le CBD de l’usine de chanvre, car cette méthode est exempte de solvants chimiques agressifs, écologique et non toxique.

Pour jouer la carte de la sécurité, les consommateurs devraient rechercher les résultats de tests effectués par des laboratoires tiers pour accompagner les produits de la CDB. Par exemple, l’équipe de CBDPure teste chaque produit pour comprendre non seulement la concentration en cannabinoïdes, mais aussi pour démontrer l’absence de pesticides, de micro-organismes, de métaux lourds et de solvants résiduels, et pour partager ces résultats avec les clients.

La CDB est-elle légale ?

C’est toujours un cas délicat aux États-Unis. En décembre 2018, la loi de 2018 sur l’amélioration de l’agriculture, également connue sous le nom de Farm Bill, est entrée en vigueur. Pour la première fois, il contenait une disposition qui plaçait la production de chanvre du pays dans une zone grise. Plus précisément : il a rendu le chanvre, ou le cannabis sativaCannabis sativaavec une teneur en THC de 0,3% ou moins, légal sous l’autorité du ministère américain de l’Agriculture.

Cependant, d’autres agences ayant un intérêt dans la réglementation de la CDB, telles que la FDA, n’ont pas encore donné leur avis. Bien que le Farm Bill ait modifié le statut des plants de chanvre en vertu de la Loi réglementant certaines substances, le statut de la CDB n’est pas encore gravé dans la pierre. La réponse courte cependant, c’est que les plants de chanvre contiennent de la CBD, et sous une réglementation appropriée, il est parfaitement légal de cultiver et de distribuer des produits de chanvre.

L’huile de CBD ne fonctionne pas ? 5 Raisons possibles

CBD Oil Isn't Working ? Voici 5 raisons possibles pour lesquelles l'huile de CBD ne fonctionne pas pour moi

Beaucoup de gens s’attendent à des résultats instantanés lorsqu’ils commencent à prendre de l’huile de CBD. Mais c’est plus l’exception que la règle. L’absence de résultats immédiats peut conduire certains à abandonner rapidement et à considérer que le pétrole de la CDB ne fonctionne pas et à abandonner.

Cependant, une meilleure approche est d’avoir des attentes réalistes au départ. Pour beaucoup, les résultats du pétrole CBD ne sont pas atteints avant plusieurs semaines. La persévérance est donc la clé. Il en va de même pour la compréhension des différentes variables en jeu qui peuvent déterminer l’efficacité à court et à long terme pour vous.

Le but de cet article est de présenter 5 raisons potentielles pour lesquelles la CDB ne fonctionne pas pour vous, ou peut avoir cessé de fonctionner, et de suggérer ce que vous pouvez faire pour augmenter vos chances d’atteindre votre objectif.

1. Choisissez une marque et un produit judicieusement.

La première décision que vous deviez prendre après avoir décidé d’essayer d’obtenir des résultats pour le pétrole CBD, était de savoir où vous alliez l’acheter. Si vous avez choisi une marque de notre liste de produits recommandés, vous obtenez un produit de haute qualité d’une entreprise réputée. Vous avez également une marque qui a été bien évaluée par d’autres et qui met les rapports de laboratoire de tiers à la disposition de ses clients.

2 Trouvez votre dose optimale personnelle.

Prendre trop ou pas assez de CBD est la raison #1 qui entrave l’efficacité pour les débutants. Contrairement à l’aspirine où une dose standard de 2 comprimés sera efficace pour la majorité des gens, la  » bonne  » dose de CBD est très individualisée. Le type et la gravité de l’affection, le poids et la chimie corporelle ne sont que quelques-unes des variables qui font que la  » bonne  » dose est différente pour chaque personne.

Votre objectif est de trouver la dose optimale qui vous convient le mieux. Encore une fois, vous devrez faire des expériences pour déterminer ce qui vous convient le mieux. Cette page de notre site Web sur le dosage de l’huile de CBD donne des suggestions précises sur la façon de trouver votre dose personnelle de  » sweet spot « . La page comprend également des liens vers un calculateur de dosage CBD et un journal de dosage CBD qui peuvent être des outils utiles pour les utilisateurs.

Le dosage est quelque chose qui doit être évalué sur une base continue. Ainsi, même une fois que vous avez trouvé votre  » point faible « , il se peut que vous deviez expérimenter avec des quantités plus ou moins élevées si vous ressentez des effets secondaires défavorables ou une diminution de l’efficacité avec le temps. Ceci est particulièrement vrai si vous changez de produit ou si vous utilisez plusieurs produits simultanément car différents produits ont des niveaux de puissance différents.

3. questions de biodisponibilité.

La biodisponibilité fait référence au pourcentage de CBD qui pénètre réellement dans votre circulation sanguine. Les différentes façons de prendre la CDB ont différents niveaux de biodisponibilité. Par exemple, 25 milligrammes de CBD pris par voie sublinguale entraînent généralement 20 à 30 % de la CBD dans la circulation sanguine. Mais la prise d’une gélule de 25 mg n’entraîne qu’environ 5 % de l’entrée du CBD dans votre circulation sanguine.

4. la génétique peut être à blâmer.

Environ 15 à 20 % des personnes sont génétiquement prédisposées à ce que leur corps produise des niveaux plus élevés d’endocannabinoïdes naturels. C’est généralement une bonne chose pour le bien-être général de ces personnes. Mais le niveau plus élevé d’endocannabinoïdes naturels peut signifier qu’ils obtiendront moins d’avantages en prenant de l’huile de CBD comme supplément.

5. Construire une tolérance.

Après avoir pris du CBD pendant un certain temps, il est naturel de s’attendre à ce qu’une tolérance s’installe avec le temps. Il se peut que vous deviez prendre une dose plus élevée pour obtenir les mêmes résultats que ceux obtenus avec des doses plus faibles auparavant. Mais à un moment donné, l’efficacité peut plafonner ou des doses plus élevées peuvent devenir prohibitives.

À ce moment-là, vous voudrez peut-être envisager de faire une « pause » avec le CBD pour permettre à vos récepteurs endocannabinoïdes de se réinitialiser. Après quelques semaines, vous pouvez reprendre la prise de CBD et, nous l’espérons, vous obtiendrez à nouveau les résultats souhaités à une dose inférieure à celle que vous aviez accumulée jusqu’à.

Conclusion

L’huile de CBD n’est pas une solution rapide ou un remède miracle. Vous ne devriez pas vous attendre à obtenir des résultats immédiats même si vous suivez toutes les meilleures pratiques discutées ci-dessus.

Mais vous pouvez améliorer vos chances de succès en faisant vos recherches, en étant patient et en comprenant que c’est un processus qui exigera une certaine expérimentation de votre part. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à vous joindre à nous dans le groupe des utilisateurs de pétrole de la CDB sur Facebook où vous pouvez partager vos expériences et poser des questions aux autres utilisateurs de pétrole de la CDB.

Trouver votre « Sweet spot » avec un bon dosage de CBD

CBD Oil Microdosing

Votre dose « sweet spot » est la quantité de CBD qui vous donne les résultats désirés que vous recherchez. Et il est important de comprendre que ce « sweet spot » est différent pour chaque personne.

La plupart des gens peuvent prendre 2 aspirines et cela sera généralement efficace pour eux. Mais avec la CDB, le système endocannabinoïde de chacun est très différent. Par conséquent, les utilisateurs de pétrole de la CDB doivent s’attendre à faire leurs propres expériences pour trouver la dose de CBD qui est optimale pour eux.

Best Dosage for CBD Oil

Pour beaucoup, moins c’est plus. Nous entendons régulièrement parler d’utilisateurs d’huile de CBD qui ressentent des maux de tête, des nausées ou d’autres effets néfastes en prenant du CBD. De tels résultats défavorables peuvent souvent être le résultat d’une dose trop élevée et l’utilisateur peut bénéficier d’une réduction de la dose. de plus petites doses peuvent vous faire économiser de l’argent et être plus efficaces que des doses plus importantes. Ils vous permettent de développer lentement une tolérance et de maintenir un bon équilibre afin de réduire le risque de surstimulation de vos récepteurs cannabinoïdes.

Une des méthodes les plus courantes pour trouver votre dose « sweet spot » est appelée microdosage. Le microdosage de CBD est une technique qui consiste à prendre de très petites quantités de CBD sur une base régulière.

Quelques notes importantes avant d’entrer dans la façon de microdoser:

  1. La technique de microdosage n’est pas une façon de prendre du CBD tous les jours. C’est une approche à prendre pendant 2-3 jours pour déterminer votre niveau de dosage optimal.
  2. Une fois que vous trouvez votre niveau de dosage optimal en utilisant la microdose, la plupart des utilisateurs passent à prendre leur dose optimale deux ou trois fois par jour en fonction de ce qui fonctionne le mieux pour eux.

.

Comment faire une microdose avec de l’huile de CBD

Huile de CBD

Voici quelques instructions spécifiques sur la façon de microdoser avec le CBD pour trouver votre dose « sweet spot ». Ces instructions sont basées sur un système décrit par le Dr. Dustin Sulak dans un article récent du magazine Rolling Stone.

1. Consommez 1 goutte d’huile de CBD placée sous votre langue. Avant de consommer, posez-vous 3 questions et répondez sur une échelle de 1 à 10 : Quelle est la facilité avec laquelle vous respirez, à quel point votre corps se sent à l’aise et calme et à quel point il est facile pour vous de sourire authentiquement, d’être satisfait et reconnaissant. Après avoir noté vos résultats, prenez l’huile CBD, attendez 45 minutes et posez-vous de nouveau les questions. S’il n’y a eu aucun changement dans vos résultats et que vous n’avez ressenti aucun effet, augmentez la dose d’une goutte.

3. À ce stade, continuez d’augmenter la dose par petites quantités. À un moment donné, il n’y aura plus d’avantage à une dose plus élevée. Vous avez établi votre plage thérapeutique et vous pouvez prendre la dose minimale. Continuez d’expérimenter le moment de la consommation pour trouver ce qui vous convient le mieux.

Autres notes:

  1. Savoir que les différents produits pétroliers à base de CBD ont des puissances différentes. Une goutte d’un produit contenant 2 500 mg de CBD dans une bouteille de 30 ml est 10 fois plus concentrée qu’une goutte d’un produit contenant 250 mg de CBD dans une bouteille de 30 ml. Si vous avez un produit à plus faible concentration, vous finirez quand même par trouver votre « point faible » en utilisant la méthode ci-dessus, mais il vous faudra plus de temps pour y arriver.
  2. Si vous voulez essayer la méthode ci-dessus mais que vous avez déjà pris du CBD, le Dr Sulak vous recommande de ne pas en prendre pendant 2 jours avant de commencer le processus pour rétablir votre tolérance.

Autres conseils généraux pour débutants:

  1. S’assurer de bien agiter votre bouteille d’huile CBD avant de la prendre.
  2. Placer la ou les gouttes sous votre langue et la maintenir pendant au moins 30 à 60 secondes. Vous voulez que l’huile absorbe sublingualement dans votre circulation sanguine. Ne vous contentez pas de les avaler.
  3. >Be patient et ne vous découragez pas si vous n’obtenez pas les résultats immédiats que vous espériez. Beaucoup de gens n’obtiennent pas de résultats mesurables avant quelques semaines.
  4. Keep faire des recherches et apprendre des expériences des autres. Rien ne peut remplacer l’engagement à l’apprentissage continu avec la CDB, comme c’est le cas pour la plupart des choses dans la vie.

Quelle est la meilleure façon de prendre de l’huile de CBD ?

Vous avez donc décidé de commencer à utiliser les produits à base d’huile de CBD pour vos maladies. Vous vous demandez probablement : « Et maintenant ? Quel type de produit dois-je choisir ? Quelle est la meilleure façon de prendre de l’huile de CBD ? » Le but de cet article est de vous faire découvrir les méthodes de livraison les plus courantes du CDB et d’expliquer comment vous pouvez choisir l’une plutôt que l’autre.

Voici quelques méthodes courantes dont nous discuterons : Sublingual, Vaping/Inhalation, Oral, Topique, Transdermique, et Suppositoires.

Qu’est-ce que la biodisponibilité ?
Avant de parler des des formes de produits et de la meilleure façon de prendre de l’huile de CBD, discutons de la biodisponibilité. La biodisponibilité fait référence à la portion du produit qui pénètre dans votre système sanguin. Dans cet article, nous parlons de biodisponibilité en termes de pourcentages. La façon la plus facile de comprendre comment interpréter ces chiffres est à l’aide d’un exemple :

Considérons le produit A, dosé à 25 mg de CBD, selon la méthode X. Lorsqu’il est consommé, la méthode X a une biodisponibilité de, disons, 25%. Cela signifie que seulement 25% des 25 mg ingérés seront effectivement utilisés par votre corps. Dans ce cas, 25% de 25 mg équivaut à 6,25 mg. Votre corps n’utilisera vraiment que 6,25 mg sur les 25 mg consommés initialement lors de l’utilisation de la méthode X.

Comme vous le verrez, aucune des méthodes mentionnées n’aura une biodisponibilité à 100 %. La biodisponibilité à 100 % est généralement réservée aux méthodes intraveineuses et ne s’applique pas à notre usage. Notez que ce qui précède n’est qu’un exemple, car la biodisponibilité sera rarement exacte. Les chiffres affichés seront des moyennes ou une fourchette générale.

 

A déposer sous la langue (sublingual)

La sublinguale est l’une des méthodes les plus courantes et les plus préférées. Sublingual exige généralement de prendre un produit à base d’huile de CBD et de le laisser tomber sous votre langue. Généralement, on y maintient le produit pendant au moins 60 à 90 secondes pour permettre au produit d’absorber à travers les muqueuses situées sous la langue. L’un des principaux avantages de cette méthode est la capacité de doser l’huile avec précision et précision. La quantité de CBD par goutte varie considérablement d’une marque à l’autre et on peut trouver des concentrations allant de 0,30 mg de CBD par goutte à plus de 5 mg de CBD par goutte. Cela permet à l’individu de personnaliser sa dose en fonction de ses besoins exacts.

Un autre avantage de cette méthode est la biodisponibilité, qui serait d’environ 20 à 30 %. Puisque le CBD passe directement dans la circulation sanguine, vous n’avez pas les pertes typiquement associées aux méthodes orales qui utilisent le tube digestif. Cela signifie également que les effets se feront sentir beaucoup plus rapidement que par voie orale, bien qu’ils puissent ne pas durer aussi longtemps. En général, la sublinguale est reconnue comme l’une des méthodes les plus rentables pour l’utilisation à long terme par les personnes atteintes de maladies chroniques. Le goût est souvent mentionné comme l’inconvénient commun de cette option et des tentatives sont souvent faites pour masquer le goût avec des saveurs.

L’inhalation

Les méthodes d’inhalation sont excellentes pour ceux qui ont besoin d’un soulagement immédiat. Le CBD est livré directement aux poumons où il est immédiatement absorbé dans le corps et la circulation sanguine. En général, il n’y a pas de temps d’attente pour que ces produits fassent effet. Cela en fait un excellent choix pour les personnes qui ont besoin d’un soulagement abortif (c.-à-d. les personnes souffrant de migraines, d’anxiété et de crises de panique). Généralement, l’utilisateur continuera d’utiliser sa méthode d’inhalation jusqu’à ce qu’il ressente le niveau de soulagement désiré qui devrait alors durer 3-4 heures. La biodisponibilité de ces produits est légèrement supérieure à celle de Sublingual, avec des rapports estimant à 30-40%. Un autre avantage de cette méthode est la grande disponibilité des saveurs qui permet à l’utilisateur de choisir et de choisir à leur goût.

La méthode orale

L’assimilation orale est une méthode pratique pour ceux qui n’aiment pas le goût associé à d’autres méthodes, telles que l’utilisation sublinguale. L’administration orale consiste à manger ou à avaler immédiatement le produit à base de CBD. Cela comprend les gommes à mâcher, les tablettes de chocolat, les capsules et les gélules. Fondamentalement, tout ce qui n’est pas tenu dans la bouche et sous la langue. La méthode orale est pratique pour voyager avec et doser, car votre dosage est largement déterminé par la quantité de CBD contenue dans la gomme à mâcher ou la capsule que vous prenez. En général, les méthodes orales prennent plus de temps à mettre en place. Mais une fois qu’ils le font, les effets durent assez longtemps, jusqu’à 8 heures. Cela dit, la méthode orale présente certains inconvénients. La biodisponibilité de cette méthode est assez faible, avec une moyenne de 5%. Cela place l’accouchement oral bien en dessous de toutes les autres méthodes. Il se peut donc que vous deviez prendre une dose beaucoup plus élevée afin d’obtenir les mêmes effets produits par une méthode plus efficace. Comme il se peut que vous deviez consommer plus de CBD pour obtenir le même effet qu’une autre méthode, cela peut entraîner une augmentation des coûts à long terme. Typiquement, nous voyons des gélules et des gélules en utilisant les puissances courantes de 10mg, 15mg, 25mg, et 30mg.

La crème

L’application topique (sur la peau) est une méthode d’administration populaire pour le soulagement localisé de la douleur. Les produits topiques sont appliqués directement sur la peau à l’aide d’un baume, d’une lotion, d’une pommade, d’une crème, etc. Certaines personnes prennent même leurs huiles sublinguales et les frottent sur leur peau. Les produits topiques ne sont pas recommandés pour les affections qui ne sont généralement pas considérées comme « physiques ». Par exemple, les personnes souffrant de troubles neurologiques ou d’anxiété ne seront probablement pas soulagées par un traitement topique. Les personnes qui subissent un test de dépistage de drogues peuvent être assurées que l’utilisation d’un produit topique ne déclenchera pas un test positif, car tout THC potentiel dans un produit topique ne pénètre pas par la peau et ne pénètre pas dans la circulation sanguine.

Les voies transdermiques

Souvent confondue avec les méthodes topiques, la voie transdermique est une autre méthode d’application du CBD par la peau. La différence ici est que le CBD appliqué par des méthodes transdermiques absorbe réellement à travers la peau et finit dans la circulation sanguine. Cela signifie que le CBD ne fonctionne pas seulement localement comme un analgésique ciblé, mais qu’il peut également vous procurer un soulagement complet du corps. Non seulement cette méthode fonctionnera-t-elle sur une condition physique, mais elle a aussi le potentiel d’aider les maladies mentales et neurologiques. Les timbres transdermiques se trouvent le plus souvent sous forme de timbres, mais il existe des crèmes et des lotions disponibles sur le marché. Les patchs fonctionnent généralement jusqu’à 8-12 heures avant d’être jetés après usage. Les produits transdermiques s’absorbent immédiatement dans la circulation sanguine, contournant ainsi les problèmes courants associés à l’absorption dans le système digestif (comme dans le cas de la méthode orale). Cela signifie également que la biodisponibilité de cette méthode est incroyablement élevée, avec des rapports l’évaluant à environ 70% minimum. Un inconvénient des méthodes transdermiques est généralement le coût, puisque des émulsifiants spéciaux et des améliorateurs de perméabilité sont nécessaires pour que le CBD absorbe complètement par la peau.

Le supositoire

Enfin, nous en arrivons aux suppositoires. Moins couramment utilisée, cette méthode est l’une des méthodes de biodisponibilité les plus élevées disponibles, avec des rapports la situant entre 80 et 90 %. Cette méthode intervient généralement en 15-20 minutes et peut durer jusqu’à 8 heures. Cette méthode est bénéfique pour les personnes qui ont besoin de consommer de fortes doses de CBD, mais qui ne peuvent pas le faire en raison de problèmes de déglutition, de nausées ou de vomissements.

Les témoignages de consommateurs de CBD

Le CBD ou Cannabidiol est une substance présente dans le cannabis. Mais également dans certains types de médicaments pharmaceutiques. En effet, contrairement au THC (substance très connue des fumeurs illicites), cette molécule non psychoactive dispose de vertus thérapeutiques certaines. D’ailleurs, ces deux composants du cannabis ont des effets bien antagonistes. Pour cause, certaines thérapies préconisent l’utilisation du CBD pour lutter contre le cannabis dur. Supposé lutter contre l’anxiété, les douleurs musculaires, la convulsion, les nausées et bien d’autres maladies, le CBD est-il réellement un nouveau remède miracle ? Pour le vérifier, certains journalistes ont décidé de tester eux-mêmes le CBD ou cannabis ultra-light. Par ailleurs, les consommateurs ne cessent d’en vanter les bienfaits.

Une substance qui détend les muscles

Outre, sa forme classique d’herbe, le CBD se présente aussi sous différentes déclinaisons, à l’instar des :

  • Infusions,
  • Bonbons,
  • Baumes,
  • Gélules,
  • Thé glacé,
  • Huile,
  • Etc.

Cette substance est reconnue pour détendre aussi bien les nerfs que les muscles. De fait, selon les consommateurs qui s’en servent sous forme de baume, le cannabidiol présente des effets impressionnants et immédiats sur les muscles. Ainsi, après une longue séance de sport, ils privilégient son usage pour prévenir les courbatures du lendemain. Le CBD peut donc être le compagnon du sportif souvent sujet à des douleurs musculaires.

Le CBD relaxe et chasse le stress

Effectivement, sans être une substance prohibée (puisque son taux de THC est inférieur au seuil légal), le CBD dispose également d’un effet anxiolytique et apporte détente et relaxation au consommateur. Eh oui, ce n’est pas un psychotrope, mais il s’agit tout de même d’un composant actif présent dans le cannabis. Toujours selon le témoignage d’un des journalistes qui s’est adonné à l’expérience CBD, dès le premier jour de sa prise, il a tout de suite ressenti l’effet relaxant de la substance. De plus, de nombreux scientifiques considèrent que le cannabidiol est un excellent remède contre la schizophrénie, la dépression et l’anxiété. En effet, les plus stressés trouveront à travers le CBD un médicament qui apporte la détente et qui aura donc un impact sur leur quotidien.

Ce n’est pas une drogue

Effectivement, l’élément qui rend addict dans le cannabis n’est pas le CBD, c’est surtout la THC. Dès lors, en retirant la THC du cannabis, il est tout à fait possible de le consommer, et cela, légalement aux yeux de la loi. Et vous vous y attendez certainement, selon le témoignage d’un des journalistes qui s’est glissé dans la peau d’un consommateur, même si la substance a les mêmes odeurs et formes que le cannabis prohibé, il n’apporte pas les mêmes effets. À savoir :

  • L’euphorie,
  • La somnolence,
  • Etc.

 

CBD quels sont les risques ?

Le CBD ne possède pas les effets psychotropes du THC (souvent connu sous l’appellation générale « Canabis »). Cependant, on a découvert qu’il existe des cannabinoïdes de notre corps. Ce système endocannabinoïde présente diverses fonctions. Il régule entre autres :

  • La mémoire
  • La construction du cerveau pendant l’adolescence
  • L’envie, la motivation
  • L’appétit
  • Les fonctions cardiaques
  • La douleur
  • Le système immunitaire
  • La fécondation etc.

Ce système est fondamental à la vie et peut affecter notre corps en perturbant ces systèmes.

A ce jour, aucune étude n’a démontré d’effets négatifs sur le corps du CBD. Des effets positifs ont été démontrés dans le traitement de la douleur et de l’anxiété.

De nombreuses personnes fument les fleurs de CBD. Il est clair que cela est nocif pour leurs poumons, principalement en raison de la fumée inhalée moins que de la substance en elle-même.

CBD, quels sont les effets?

Le CBD ou canabidiol a des effets très éloignés du THC.
Les traditionnels effets du Canabis tels que la perte de contrôle et les vertiges n’existent pas avec le CBD. Cette molécule apaise les douleurs chroniques et calme l’anxiété.

Le CBD ne « défonce » pas

Le CBD est, comme le tétrahydrocannabinol (THC), issu des plants de cannabis. Comme le THC, c’est un cannabinoïde, c’est-à-dire « une substance chimique qui active des récepteurs du système nerveux central. Mais le CBD n’a pas d’effets psychotropes. On peut dire qu’il ne fait pas « planer ».

« Les preuves scientifiques montrent que le CBD n’est pas susceptible de créer une dépendance contrairement à d’autres cannabinoïdes, comme le THC (…) À l’état pur, le CBD ne semble pas présenter de danger [pour la santé] (…) il n’est donc pas nécessaire de le classer comme substance réglementée ».

Une molécule prometteuse

On notera de nombreuses études sur les effets bénéfiques:

Un utilisateur adepte du CBD, atteint d’une maladie très douloureuse, me dit que le CBD qu’il achète en liquide pour cigarette électronique serait la seule substance qui le soulage contrairement aux autres anti-douleurs classiques.

Un autre qui souffre de migraines chroniques, confirme: « ça calme vraiment le mal de crâne ».

En résumé, les effets du CBD peuvent être différents selon les personnes mais nous pouvons retenir:

  • détente, calme et apaisement
  • anti-inflammatoire
  • anti-oxydants
  • antiépileptiques
  • anti-dépressifs

Il est déconseillé de prendre du CBD pour les femmes enceintes.

Très peu d’utilisateurs ont cependant noté des troubles secondaires:

  • vertiges
  • bouche sèche
  • somnolence
  • diminution de l’appétit

Pourquoi le CBD est-il médicinal ?

Le CBD est l’abréviation de Canabidiol, une molécule provenant de la plante de Canabis. La plante de canabis contient aussi du THC, qui est un psychotrope, provoquant des vertiges et hallucinations.

Le CBD est donc considéré comme inoffensif par l’organisation mondiale de la santé. Par ailleurs, on recommende son usage dans bon nombre de traitements médicaux. Notamment pour lutter contre la douleur et l’anxiété.

Le Docteur Lossignol, médecin spécialiste de la douleur à l’Institut Bordet, déplore que des malades soient obligés de se mettre dans l’illégalité pour ne plus avoir mal : « C’est désolant. Je ne parlerai pas de dérive. Je pense que ces gens font ce qu’ils peuvent. Les effets antalgiques du cannabis sont connus depuis des siècles. Alors je ne vois pas pourquoi au 21e siècle des gens ne pourraient pas bénéficier de cela. In fine, on punit les gens deux fois. Ils ont mal et on ne leur permet pas de se soulager. D’un point de vue philosophique et moral, c’est très discutable« .

Et le spécialiste de rappeler à propos du CBD : « Ce qui est interpellant, c’est qu’on a le produit naturel, qui a peu d’effets toxiques dans son utilisation médicale. Et on se refuse à le proposer. Alors qu’il y a d’autres médicaments disponibles en pharmacie qui sont beaucoup plus dangereux…« .

Le CBD médicinal est donc recommandé par le docteur Lossignol dans le cas des douleurs chroniques, liées ou non aux cancers. Le CBD médical est d’ailleurs utilisé depuis 2001 dans le cadre d’études cliniques, seul un changement législatif est attendu depuis lors pour l’autoriser totalement et sous toutes ses formes.

Le CDB pour ou contre ?

Le CBD entraine une grande disparité dans les avis. Certains sont contre, d’autres sont pour. On notera en général que les citoyens sont plutôt pour le canabis à usage récréatif et que les instances politiques sont plutôt contre;

Cependant, les choses évoluent et les états modifient leur législation. Les canadiens et les américains ayant été les premiers à faire le pas et autoriser le canabise en vente libre, c’est maintenant au tour des pays européens de suivre la tendance en autorisant le CBD.

Le CBD ne contenant pas de THC, il ne provoque pas d’effets psychotrope et est donc jugé moins nocif.

Voici un petit récapitulatif des avis sur le CBD.

Les avis « pour »

  • éviter la contre-bande de canabis
  • soulage les douleurs ou l’anxiété
  • aide certains traitements médicaux
  • a été validé par l’OMS
  • supprimé de la liste des dopants pour les sportifs
  • pas de dépendance physique

Les avis « contre »

  • le manque de recul sur les effets secondaires
  • le manque de recul sur les contre-indications
  • le flou entre le canabise et le CBD
  • pas encore totalement autorisé partout en Europe

Nous vous laissons donc vous faire votre propre opinion sur le CBD et son utilisation en fonction de la législation de votre pays et de vos besoins.

Le CBD et le sport

Il est de connaissance commune que le sport est bon pour la santé. Pourtant, dans le cas des sportifs et d’athlètes professionnels, sa pratique peut engendrer des douleurs, blessures et inflammations. Ainsi, pour soulager ces souffrances, la prise d’ibuprofène et d’opioïdes est pratique courante. Néanmoins, ces médicaments ont des conséquences et des effets nocifs sur la santé. Face à cela, une solution alternative naturelle se présente : le CBD ou cannabidiol.

Qu’est-ce que le CBD ?

Aussi appelé cannabidiol, le CBD est un des composants actifs du cannabis. Il est extrait à partir de la fleur, la tige et les graines de ce dernier. Contrairement au THC (autre composant du cannabis), le cannabidiol ne possède aucune propriété psychoactive. C’est-à-dire qu’il n’altère pas les facultés cérébrales de celui qui le consomme.

Bon à savoir

Depuis janvier 2018, sa consommation n’est plus pénalisée par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Désormais, les sportifs de haut niveau peuvent bénéficier de ses diverses propriétés médicinales.

Les vertus du CBD en dehors et dans le cadre sportif

On peut spéculer que la raison pour laquelle l’AMA a retiré le CBD de la liste des substances dangereuses, c’est parce que ses vertus thérapeutiques sont avérées. Entre autres, il peut :

  • Limiter la prolifération des cellules cancéreuses,
  • Réduire les risques de maladies cardiovasculaires,
  • Soulager les nausées et le mal de transport,
  • Aider à traiter plusieurs formes d’épilepsie,
  • Soulager le stress et
  • Ralentir le vieillissement des cellules.

Mais, les qualités du cannabidiol ne s’arrêtent pas là. Il possède effectivement d’autres propriétés qui intéressent particulièrement certains sportifs. Notamment, son effet apaisant qui est recherché en période de grand stress. Plus relaxés, les sportifs profitent alors d’une meilleure qualité de sommeil. Il a été prouvé que ce cannabinoïde réduit également la sensation de douleur et les inflammations après l’effort. Le CBD favorise en outre la guérison des blessures.

Consommer le CBD

Si vous êtes sportif en compétition dans un pays étranger, veuillez d’abord vous renseigner sur la législation en vigueur avant de consommer du CBD. En effet, certains pays interdisent l’utilisation de cannabis dans le sport. En tout cas, pour profiter des avantages du cannabis médicinal, vous avez plusieurs options. Par exemple, la consommer avec vos aliments. Toutefois, notez qu’avec cette méthode, les effets du cannabidiol sont accrus et durent plus longtemps. Il convient donc de ne pas avoir la main lourde sur le dosage. Deux gouttes suffisent ainsi dans le cas d’huile de CBD. La crème et l’onguent sont aussi très appréciés. Similaires aux pommades, ils s’appliquent localement sur la zone douloureuse. Vapoter du CBD avec un vaporisateur permet par ailleurs d’éviter d’inhaler les substances cancérigènes liées à la combustion.

Sachez néanmoins que la qualité des produits à base de CBD n’est pas toujours au rendez-vous. Particulièrement ceux vendus en ligne. Effectivement, selon une étude publiée dans le Journal de l’American Medical Association en 2017, 69 % des produits ne contenaient pas la dose de CBD indiquée. Qui plus est, certaines sociétés vendent même des produits contenant surtout du THC… C’est pourquoi il est essentiel de bien choisir un site de vente fiable si vous souhaitez profiter des bienfaits du cannabidiol.

 

Le CBD contre la dépression

Touchant plus de 300 millions de personnes dans le monde, la dépression diffère totalement d’un simple coup de blues. En effet, elle provoque des troubles mentaux et comportementaux plus graves qu’on le pense. Anxiété fréquente, tristesse sans explication, état morose…, en bref, le dépressif ne trouve aucune joie dans ce qu’il fait. Dans ce cas, les anxiolytiques sont les plus prescrits. Cependant, plus la dépression s’accentue et plus les médicaments deviennent conséquents. En plus, ces produits chimiques peuvent entrainer de nombreux effets secondaires. C’est pour cela que bon nombre de personnes optent pour les produits naturels. Parmi ceux-ci figure le CBD qui est lui-même reconnu mondialement en tant qu’antidépresseur naturel.

Comment reconnaitre un état d’épisode dépressif ?

La dépression se manifeste par divers symptômes. Ainsi, elle devient majeure quand elle atteint les fonctions physiques :

  • Troubles de l’appétit
  • Manque de sommeil et insomnie
  • Baisse de tonus
  • Sensation de fatigue en permanence
  • Douleurs inexpliquées dans toutes les parties du corps
  • Maux de tête répétitifs

Mais, elle affecte également les facultés psychologiques :

  • Faible estime de soi
  • Tristesse et abattement
  • Anxiété et angoisse
  • Sentiment de solitude
  • Mélancolie
  • Étourdissement
  • Pessimisme

Plus grave encore, cet état peut renvoyer à des envies suicidaires. D’ailleurs, selon l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), la dépression constitue le premier facteur de mortalité au monde.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol, nommé botaniquement Cannabis Sativa L, provient du chanvre biologique ou du cannabis. Cette molécule a été travaillée pour un résultat thérapeutique naturel. Pensée pour ne pas affecter les récepteurs humains qui sont liés au cerveau, elle possède des effets positifs dans la santé neurologique. De plus, elle respecte bien le dosage légal de THC maximum de 0,2 % pour écarter les risques de dépendance.

Le CBD et la dépression

Le cannabidiol est une alternative pour les patients qui ne répondent plus aux antidépresseurs habituels. Mais, il convient aussi parfaitement bien pour remplacer les solutions médicamenteuses porteuses d’effets indésirables. D’autant plus que les patients atteints de troubles dépressifs délaissent peu à peu ce type de traitement au profit des approches naturelles et biologiques. À l’instar de la luminothérapie, l’aromathérapie, la sophrologie ou encore la pratique d’un sport régulière.

Comme les différentes thérapies qui sont classées parmi les méthodes naturelles, le CBD a également démontré sa fonction anxiolytique. De fait, après quelques semaines d’utilisation, ses extraits réparent les circuits neuronaux qui ont été endommagés par la dépression. Précisément, ils déclenchent et régénèrent les zones impliquées dans le mécanisme neurologique. Les améliorations chez les patients sont palpables après le traitement :

  • Le CBD stimule l’appétit et le patient ressent la faim. Ceci résulte surtout de sa concentration en sérotonine qui a un lien étroit avec l’appareil digestif.
  • Les insomnies et les troubles du sommeil sont moins présents. Et pour cause, le cannabidiol booste la dopamine, un neurotransmetteur qui évalue la mélancolie.
  • Les douleurs, les migraines et le manque d’énergie s’atténuent grâce aux propriétés analgésiques du CBD.

Le CBD contre l’épilepsie

L’épilepsie est une affection neurologique qui touche près de 50 millions de personnes dans le monde. Elle affecte d’ailleurs toutes les tranches d’âge. Bien évidemment, elle se traite par la prise quotidienne de médicaments antiépileptiques. Néanmoins, il existe aujourd’hui une alternative plutôt intéressante aux solutions médicamenteuses traditionnelles. Il s’agit du cannabidiol (CBD), un cannabinoïde non psychoactif totalement légal présent dans le cannabis.

L’épilepsie en bref

Epilepsie : définition

Appelée au Moyen-Âge « Mal de Saint-Jean », l’épilepsie est une maladie chronique neurologique qui touche aussi bien les enfants que les adultes et les personnes âgées. Elle provoque des crises soudaines et récurrentes dues à une brusque et forte activité électrique dans le cerveau.

Les symptômes

Sans cause identifiable, cette maladie se manifeste de différentes manières :

  • Contraction de muscles et convulsions
  • Tremblement dans tout le corps
  • Hallucinations auditives
  • Perte de conscience totale (crise généralisée)
  • Etc.

Dans tous les cas, les crises épileptiques affectent particulièrement les enfants. Certains types d’épilepsie peuvent même nécessiter un traitement spécifique. Comme c’est le cas pour le syndrome de West et le syndrome de Dravet ou encore le syndrome de Lennox-Gastaut.

Bon à savoir

Selon les chercheurs, la cause de cette pathologie neurologique peut être un manque d’oxygène à la naissance, une prédisposition génétique ou bien une lésion cérébrale. Cependant, les réelles origines de ce mal comitial restent encore floues.

Quid du traitement ?

Pour traiter l’épilepsie, les médicaments constituent bien entendu les solutions les plus courantes. Acide valproïque, carbamazépine, oxcarbazépine, gabapentine, topiramate…, les substances antiépileptiques sont légion. Toutefois, leur efficacité dépend avant tout du respect de la dose et de la régularité des prises. Il convient aussi de se référer à un professionnel de la santé qui saura définir le type de traitement adapté pour le patient.

Le cannabidiol, une alternative pour traiter l’épilepsie

Comme mentionné auparavant, l’épilepsie se traite généralement par la prise de médicaments. Néanmoins, ce traitement se trouve le plus souvent à l’origine de nombreux effets secondaires indésirables. Par exemple : la fatigue, la somnolence, la perte de coordination motrice, les problèmes d’élocution, la perte de poids (ou au contraire le gain de poids), etc. D’où l’intérêt de se tourner vers d’autres solutions comme le cannabidiol. En effet, les chercheurs ont prouvé que ce dérivé du cannabis (plus précisément l’huile de CBD) possède des propriétés anticonvulsives. Il a ainsi un rôle crucial dans le cadre de la réduction des crises et des symptômes relatifs à ce mal comitial.

Pourquoi privilégier le CBD comme remède contre l’épilepsie ?

Idéal pour soigner la dépression, l’arthrose ou encore la maladie de Parkinson, le CBD a également des effets bénéfiques sur l’épilepsie. Ses multiples avantages jouent en plus en sa faveur :

  • Un traitement naturel permettant d’éviter le plus possible les effets secondaires sur le patient
  • Des propriétés anticonvulsives avérées qui agissent sur les récepteurs cérébraux et qui contribuent à la diminution des crises et des symptômes associés à la maladie
  • Une solution moins onéreuse que le traitement épileptique médicamenteux
  • Un grand renfort au système endocannabinoïde du corps, autrement dit, il participe au renforcement du système immunitaire de l’organisme

Attention toutefois aux effets indésirables du CBD !

Effectivement, malgré les bienfaits certains du CBD sur les personnes épileptiques, il peut engendrer, comme tout autre remède, des effets secondaires. En voici quelques exemples :

  • Fièvre, vomissement et fatigue
  • Somnolence
  • Bouche sèche
  • Pression artérielle basse
  • Accroissement des tremblements…

Ces problèmes peuvent ainsi apparaitre après les premiers usages du cannabidiol. Il va sans dire que certains de ces effets indésirables peuvent tout simplement être liés à d’autres problèmes de santé. Dans ce cas, il est impératif de consulter son médecin avant une quelconque utilisation de ce remède naturel.

Utilisation du cannabidiol : l’importance d’un bon dosage

À l’instar de tout autre médicament, il importe de suivre les doses recommandées et le rythme de prise quotidienne. Et ce, si vous souhaitez obtenir des résultats concluants dans le traitement de vos crises épileptiques. Il suffit pour cela de respecter scrupuleusement les dosages et les conseils d’utilisation qui figurent dans le paquet (ou la notice) qui accompagne le CBD.

En général, le cannabidiol se prend 1 à 3 fois par jour :

  • En gélules
  • Sous forme d’huile : mettez quelques gouttes sous votre langue, attendez une minute, puis avalez

À noter qu’une overdose de CBD est impossible. De fait, il reste non toxique même à 1 500 mg par jour.

Le CBD pour se sevrer du canabis dur

Vous êtes d’accord, arrêter de fumer quand on est complètement dépendant n’est pas la chose la plus facile, surtout lorsqu’il s’agit de drogues dures. Outre les envies qui vous tenaillent régulièrement, il y a également les autres malaises liées à l’arrêt du cannabis comme les palpitations, les sautes d’humeur, l’irritabilité, les sueurs froides, l’insomnie, etc. Bref, des malaises qui dissuadent plus d’un à se sevrer, ou les font rechuter dès la première semaine de sevrage malgré leurs bonnes volontés. D’autant plus que la consommation de cannabis est souvent associée au tabagisme. Vous aussi, vous voulez arrêter définitivement le cannabis dur tout en rendant votre période de sevrage supportable ? Aussi incroyable que cela puisse paraître, le CBD ou cannabidiol, une substance dérivée du cannabis, est peut-être la solution pour vous.

Pourquoi le CBD est-il efficace pour se sevrer du cannabis dur ?

En fait, le cannabidiol est une substance connue pour ses effets relaxants et apaisants. Comme le THC, il conduit à un état de bienêtre, sans effet psychotrope et sans créer de dépendance, car il n’est ni un principe actif ni un psychotrope. C’est-à-dire qu’il ne produit aucun risque d’intoxication. Concrètement, le CBD va se fixer sur votre système endocannabinoïde, notamment sur le récepteur CB2 réduisant ainsi votre sensation de manque liée au sevrage du cannabis. Résultat, en prenant du CBD, vous diminuez notablement votre envie de cannabis au fil des jours. Mieux encore, vous améliorez votre état en général : moins d’anxiété, retour du sommeil, arrêt des tremblements, etc.

Comment arrêter le cannabis avec le cannabidiol ?

L’e-liquide est la méthode la plus efficace pour adoucir les effets du sevrage. En effet, le fait de vapoter du CBD permet à la fois de tasser les effets du craving au cannabis tout en limitant la consommation de tabac. Ainsi, en plus de vous aider sans votre sevrage du cannabis dur, le CBD vous permet de dire adieu à votre addiction à la nicotine. Pour cette méthode, vous devez avoir sous la main un e-cig à température et puissance ajustables. Si vous en êtes à votre premier achat, l’idéal est de choisir un vaporisateur dont la puissance est de 20 watts à 30 watts avec une température de chauffe se situant entre 170 °C à 180 ° C.

Autre alternative le CBD en gouttes prises en sublingual. La dose moyenne est de 5 à 6 par jour pour une efficacité accrue et afin d’obtenir des résultats probants dans les plus brefs délais.

 

Le CBD pour combattre Parkinson

Le cannabidiol ou CBD est l’un des principes actifs présents dans le cannabis. Bien que cette molécule soit localisée dans cette substance illicite, le CBD n’est pas néfaste à la santé. En effet, il est possible de l’extraire pour en faire un médicament très efficace. Préconisé contre les douleurs musculaires, la nausée, la dépression, l’anxiété et tant d’autres pathologies aussi bien physiques que psychiques, le CBD se montre également excellent contre la maladie de Parkinson. Eh oui, les scientifiques tendent à s’accorder que le CBD est un remède efficace contre cette maladie qui touche de nombreuses personnes âgées.

Une substance qui ne fait que du bien

En effet, le CBD n’est pas du tout psychoactif et encore moins un psychotrope. En d’autres termes, ce n’est pas le CBD qui fait planer, mais le THC, l’autre substance présente dans le cannabis. De ce fait, il ne risque pas d’aggraver la démence d’une personne atteinte de la maladie de Parkinson laquelle fait partie des symptômes de cette pathologie. Mais en outre, même consommé à forte dose, le CBD ne présente aucun risque pour la santé. Par ailleurs, cette substance n’est pas addictive contrairement au THC.

D’autre part, des études effectuées au Brésil ont eu pour résultat l’amélioration des conditions de vie des patients atteints de la maladie de Parkinson. Sans parler d’autres études réalisées sur des animaux qui ont donné des résultats prometteurs. Malgré tous ces bienfaits du cannabidiol, vous devez toujours suivre les recommandations de votre médecin traitant et demander son avis avant de prendre ou non du CBD.

Et si le CBD devenait LE médicament contre le Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative qui affecte d’abord le système nerveux. Elle détruit les cellules créatrices de dopamine ou neurotransmetteurs conduisant à une altération des fonctions motrices. Or, le cannabidiol agit principalement sur les cellules créatrices de dopamine. En effet, le CBD a la faculté de se fixer sur les récepteurs cannabinoïdes endogènes du corps humain, plus précisément sur les récepteurs CBD2. Ainsi, il bloquerait l’activité des récepteurs CB1 et stimulerait le système immunitaire. Antioxydant, le cannabidiol réduirait les symptômes des parkinsoniens, tels que le tremblement et les mouvements involontaires physiques, la rigidité du corps, l’akinésie et la lenteur dans les mouvements. En d’autres termes, le cannabidiol soulagerait certains troubles des fonctions motrices en réduisant la dyskinésie, les tremblements et la dystonie induits par le L-DOPA dans la maladie de Parkinson. Par ailleurs, ils diminueraient les tics du syndrome de Tourette et les syndromes hypocynétiques comme la maladie de Parkinson.

 

Le CBD pour combattre l’arthrose

L’arthrose est une maladie dégénérative des articulations qui entraine le déclin progressif de leur bon fonctionnement. Cette pathologie articulaire évolutive constitue d’ailleurs l’une des formes les plus courantes de l’arthrite. Selon les estimations, elle touchera en 2050 près de 315 millions de personnes de plus de 60 ans dans le monde, dont 1,4 million en Belgique. En effet, à l’heure actuelle, il n’y a aucun traitement pour limiter l’évolution de cette maladie. Seules des solutions pour soulager les douleurs et les raideurs existent. Néanmoins, le cannabidiol (CBD) apparait aujourd’hui comme le remède sain, sûr, naturel et efficace pour combattre l’arthrose. Mais également l’arthrite et d’autres douleurs arthritiques.

Focus sur l’arthrose

L’arthrose, c’est quoi exactement ?

Appelée aussi arthropathie chronique dégénérative, l’arthrose est une maladie qui touche le cartilage et les os articulaires. Cette atteinte mécanique va ainsi provoquer des douleurs et des raideurs localisées. Notamment dans les lombaires, la hanche, les cervicales, le pouce, la main, le dos et le genou.

Pathologie dégénérative généralement liée à l’âge des patients, elle peut également avoir d’autres origines. Voici donc les principaux facteurs de risque d’arthrose :

  • L’hérédité (antécédents familiaux)
  • L’excès de poids ou l’obésité
  • La pratique intense de sports à risque
  • La réalisation régulière de tâches pénibles occasionnant des lésions répétées à une articulation
  • L’existence d’anomalies articulaires

Comment se manifeste cette maladie articulaire ?

Les symptômes de l’arthrose sont nombreux. Une chose est sure : ces manifestations sont souvent gênantes et handicapantes pour les personnes qui en souffrent. De fait, elles sont sujettes à des :

  • Douleurs récurrentes pouvant être sourdes et profondes au repos ou vives à l’activité au niveau des articulations sollicitées
  • Raideurs articulaires temporaires après le sommeil ou le repos
  • Crises inflammatoires
  • Déformations des articulations

À noter qu’il s’agit d’une maladie articulaire évolutive qui s’aggrave au fil des années. Ce qui va bien évidemment rendre les conditions de vie des patients très difficiles. D’où l’intérêt de bien se traiter dès l’apparition des premiers symptômes.

Les traitements classiques de l’arthrose

Comme mentionné plus haut, le traitement de l’arthrose consiste en général à soulager les douleurs. Plusieurs options s’offrent alors à vous :

  • La kinésithérapie ou l’ergothérapie et autres solutions naturelles (plantes anti-inflammatoires, diète alcalinisante, suppléments de minéraux, etc.)
  • Le traitement médicamenteux : prise d’antalgiques (pour les symptômes légers) ou d’anti-inflammatoires sur ordonnance (pour les symptômes plus graves)
  • Les injections de corticoïdes
  • La viscosupplémentation (injection de produit viscoélastique à base d’acide hyaluronique)
  • La chirurgie

En revanche, à l’exception de la kinésithérapie et des solutions naturelles, les autres traitements ont un certain nombre d’effets secondaires indésirables. À savoir les nausées, troubles gastriques, migraines, diarrhées, ulcères… En plus, ils ne conviennent pas nécessairement à tous les patients. Surtout si vous souffrez de diabète, de maladie cardiovasculaire ou d’hypertension artérielle. C’est pourquoi il est toujours judicieux de consulter un professionnel de la santé avant d’entamer un quelconque traitement contre l’arthrose.

Le CBD, une solution naturelle efficace contre l’arthrose

Le cannabidiol est une molécule non psychotrope et non psychoactive avec des vertus médicinales et thérapeutiques avérées. Effectivement, de nombreuses recherches scientifiques ont prouvé les propriétés analgésiques et antispasmodiques du CBD. Mais aussi ses actions anxiolytiques et anti-inflammatoires. Concrètement, il agit sur le système endocannabinoïde qui joue un rôle physiologique crucial dans la régulation de la douleur. Il permet dès lors de soulager les maux associés à l’arthrose et de minimiser les inflammations en cas de crise.

Mais, ce n’est pas tout ! Le cannabidiol permet également de :

  • Protéger les articulations contre l’altération grâce à ses vertus immunosuppressives
  • Éviter la prise régulière de médicaments à l’origine d’effets secondaires nocifs
  • Limiter le développement de la dégénérescence des cartilages
  • Réduire les douleurs et les inflammations sans pour autant provoquer le moindre effet indésirable notable

Lutte contre l’arthrose : comment utiliser le cannabidiol ?

Mode d’administration

Le CBD s’utilise de différentes façons :

  • Crème ou gel de massage (traitement topique, c’est-à-dire application sur la peau dans les zones touchées par l’arthrose)
  • Gélule ou capsule
  • Huile (administration sublinguale)

Posologie

Pour ce qui est de l’application locale du CBD en gel, ce traitement topique n’est pas limité. Vous pouvez le réaliser aussi souvent que la situation le demande. Par contre, en ce qui concerne son administration sous forme d’huile, elle doit s’opérer à faibles doses régulières. D’une manière générale, vous devez compter 25 mg pour une fréquence de 2 ou 3 fois par jour. Rien ne vous empêche bien entendu d’augmenter progressivement la dose de 25 mg par 25 mg. Et ce, jusqu’à ce que vous obteniez les résultats souhaités. Concernant la prise de capsule ou de gélule, il est primordial de vous référer à la notice fournie avec le cannabidiol et de suivre scrupuleusement les consignes qui y sont inscrites.

Dans tous les cas, il est toujours préférable de s’adresser à un médecin pour le choix du traitement adapté.

Le CBD contre la douleur

On dit que face à la maladie, on est tous identiques. Mais pour la douleur, c’est une toute autre histoire. En effet, tout le monde n’a pas le même niveau de tolérance et certaines personnes souffrent plus que d’autres. Ainsi, une égratignure somme toute banale peut altérer leur qualité de vie si elle est localisée au mauvais endroit. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une solution pour combattre la douleur, ou plus exactement pour la rendre plus supportable. C’est le CBD ou cannabidiol, une substance issue du cannabis. Avec cet antidouleur puissant, les millions de personnes qui souffrent de douleur chronique pourront enfin dire adieu à leur mal-être. Effectivement, pourquoi devrez-vous souffrir à longueur de journée alors que vous pouvez continuer à vivre normalement, même si la maladie est toujours là ?

Le CBD : une substance miracle contre la douleur ?

Si vous avez tout essayé pour rendre la douleur supportable (antidouleur, anti-inflammatoire, antalgique…), mais que rien n’a marché, il est grand temps de vous tourner vers le CBD. Contrairement au THC — une autre substance extraire du cannabis — le CBD est sans danger et ne provoque pas de dépendance, encore moins cet état d’euphorie que le cannabis et autres drogue dures provoquent généralement. En effet, le CBD a été dosé de telle sorte que c’est un excellent analgésique et un anxiolytique capable d’atténuer toutes les douleurs, et ce quelle que soit leur origine : inflammatoire, neuropathique ou dysfonctionnelle. Mieux encore, il a des effets positifs sur l’anxiété laquelle est indissociable de la douleur. Le cannabidiol est donc une alternative intéressante aux antidouleurs classiques tels que le Doliprane, l’Ibuprofène, le Synthol, ainsi que les autres anti-inflammatoires à base d’opiacés dont les effets secondaires ne sont plus à démontrer. Il permet également de limiter, voire d’arrêter la prise d’antidépresseurs.

Ces douleurs qui peuvent être soulagées par le CBD

Le cannabidiol serait particulièrement efficace contre :

  • Les douleurs liées à l’arthrose et l’arthrite ;
  • Le mal de dos ;
  • La névralgie sciatique ;
  • Les douleurs thalamiques ;
  • Les douleurs postsozeriennes ;
  • Les douleurs post-traumatiques ;
  • La migraine ;
  • Les douleurs liées au cancer ;
  • Etc.

En outre, le CBD aiderait également à soulager les douleurs menstruelles. Une bonne nouvelle donc pour les 90 % de femmes qui en souffrent dans le monde.

Un traitement thérapeutique à prendre avec précaution

Ainsi, si la maladie est inéluctable, la douleur qui l’accompagne n’est plus une fatalité depuis que le CBD a été admis comme traitement contre la douleur. Aux États-Unis, au Canada et en Europe, son utilisation est devenue monnaie courante et de nombreux patients ont pu constater les bienfaits du CBD sur leur état. Qui plus est, il peut même s’avérer efficace contre certaines pathologies.

Mais il y a un mais. En effet, le cannabidiol divise la communauté scientifique quant à son efficacité sur la douleur. Réelle vertu ou effet placebo ? En tout cas, plusieurs témoignages parlent en faveur du CBD, même si l’OMS tarde à recommander la substance comme traitement antidouleur. Ce qui est sûr, c’est que le cannabidiol est très populaire chez les sportifs. Après un entraînement intensif ou une compétition, le CBD peut vous aider à soulager les douleurs musculaires et les courbatures lesquelles peuvent durer plusieurs semaines s’il n’y a pas de prise en charge adéquate. Il va plus loin en vous procurant un sentiment de bienêtre et une sensation de légèreté, même après un effort physique intense. Chez les personnes âgées qui souffrent également d’arthrose ou de douleurs postsozeriennes, le CBD s’est montré particulièrement bénéfique en rendant les douleurs supportables.

Le CBD pour chien et chat

Pourquoi l’être humain serait-il le seul à profiter des bienfaits du cannabidiol ou CBD ? En effet, ce cannabinoïde non psychoactif et non toxique aurait également des effets positifs sur les animaux, notamment les chiens et les chats en améliorant leur qualité de vie. Comment agirait le CBD sur vos amis à quatre pattes ? Quel est LE dosage à respecter pour que vos boules de poils soient en meilleure santé ? Le CBD aurait-il des effets secondaires sur les chiens et les chats ? Toutes les réponses à vos questions.

Pourquoi le CBD serait-il également efficace sur les chiens et les chats ?

Tout simplement parce que les chiens et les chats auraient aussi un système endocannabinoïde similaire à celui de l’être humain. C’est-à-dire un système qui produit également des cannabinoïdes endogènes et qui serait également capable de capter les cannabinoïdes à l’aide des récepteurs CB1 et CB2 présents un peu partout dans leur organisme. Il faut savoir que ce système lorsqu’il est activé régule et rééquilibre l’organisme des chiens et chats. Et en cas de manque de production d’endocannabinoïde, l’injection de CBD améliorerait grandement et efficacement toutes les fonctions corporelles de vos boules de poils.

Quels sont les effets concrets du CBD sur les animaux domestiques ?

D’après les études, le CBD serait bénéfique sur la santé des animaux en apaisant les douleurs et les maux fréquents.

Le CBD pour les chiens

La mémoire, l’appétit et la mobilité de votre canidé peuvent être améliorés grâce à l’administration de CBD, car cette substance aurait des pouvoirs anxiolytiques et analgésiques. Ainsi, si votre chien souffre de l’un de ces maux, le cannabidiol pourrait être une excellente alternative aux produits cliniques :

  • Stress ;
  • Arthrite ;
  • Allergie ;
  • Convulsions ;
  • Perte ou manque d’appétit ;
  • Inflammations.

Le CBD pour les chats

Le CBD est particulièrement recommandé pour le chat lorsqu’il commence à vieillir. En effet, le CBD pourrait traiter :

  • Le cancer ;
  • Le diabète ;
  • Les problèmes d’appétit comme le manque ou la perte d’appétit ;
  • L’anxiété ;
  • L’hyperthyroïdie ;
  • Les problèmes cardiovasculaires.

Comment donner du CBD à vos chiens et à vos chats ?

Avant tout, il est primordial de consulter un vétérinaire avant d’administrer du CBD à vos animaux de compagnie. C’est ce professionnel qui saura vous indiquer la bonne dose à donner à votre boule de poils. Vous pouvez lui donner du CBD sous forme d’huile qu’il faudra ajouter à sa nourriture. Bien entendu, rien ne vous empêche de le donner directement par voie orale. Vous pouvez également lui donner des croquettes au CBD, beaucoup plus faciles à administrer.

 

Le CBD pour dormir

Le sommeil réparateur est essentiel pour la santé physique, psychique et émotionnelle chez l’être humain. Il assure également ses capacités cognitives et mentales. Aussi, pour pouvoir dormir et profiter de ce repos bien mérité, les personnes qui ont des problèmes de sommeil ont tendance à consommer des stupéfiants ou des médicaments, dont les effets sont néfastes pour le système nerveux. Effectivement, les risques causés par les abus de somnifères menacent les victimes d’insomnie. Raison pour laquelle il est plus judicieux de penser à une solution plus douce et sans effet secondaire, à l’instar du cannabidiol ou CBD. En agissant avec les neurones du cortex, de l’hippocampe et de l’amygdale, il active son effet apaisant pour calmer l’angoisse et l’anxiété. Mais encore, il décontracte les muscles afin de trouver le sommeil profond tant recherché.

Le rôle du système endocannabinoïde

Avant toute chose, il est important de connaître le fonctionnement du corps humain. Mais surtout les facteurs qui jouent un rôle crucial dans la régulation du sommeil. Sachez alors que le système endocannabinoïde a une place primordiale dans ce processus biologique interne. Concrètement, il fait partie des acteurs majeurs qui interviennent dans le cycle de la veille — sommeil, c’est-à-dire le rythme circadien. En effet, en tant que principal régulateur homéostatique de la physiologie humaine, il contribue à de nombreux processus physiologiques, à savoir :

  • L’archivage des souvenirs
  • Le développement des facultés immunitaires
  • La réparation des tissus musculaires
  • La régulation de la tension artérielle
  • La régularisation des neurones
  • La gestion du fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins
  • La canalisation de l’énergie
  • Le comportement psychologique

Le CBD : pour un sommeil de qualité

Parmi les multiples vertus thérapeutiques du CBD, vous pouvez trouver ses propriétés anxiolytiques et son incomparable capacité à lutter contre les insomnies. Toutefois, il n’intervient pas directement sur le sommeil proprement dit. En fait, ses actions se focalisent notamment sur l’amélioration des conditions pour favoriser un sommeil réparateur. Effectivement, il cible en premier les causes de l’insomnie.

Le cannabidiol crée un environnement propice au sommeil

Comme mentionné auparavant, le CBD possède des qualités apaisantes et anxiolytiques. Il convient ainsi parfaitement bien pour combattre le stress qui est la principale cause de l’insomnie. De plus, ce cannabinoïde non psychoactif contribue à calmer et détendre les muscles. Dès lors, une fois le corps apaisé, retrouver un sommeil réparateur et sain ne sera plus un problème pour vous.

Il garantit l’équilibre interne

Un sédatif plus efficace qu’un placébo, le CBD vous permet de bénéficier d’une nuit de sommeil plus ferme et plus calme. En effet, il pourrait affecter directement le cycle de sommeil. Et ce, en raccourcissant le sommeil paradoxal pour donner plus de place au sommeil profond. Il favoriserait alors le cycle naturel du sommeil en atténuant l’anxiété et le stress. Dans ce cas, le sommeil lent deviendra plus stable pour optimiser son rôle réparateur.

L’huile CBD et ses effets relaxants pour favoriser l’endormissement

Les huiles extraites du CBD sont reconnues pour être des sédatifs propices au repos. En plus, elles contribuent à l’amélioration de la qualité du sommeil. De ce fait, consommer de gouttes d’huile de cannabidiol en petites doses par voie sublinguale devient une pratique courante pour trouver facilement le sommeil.

 

Pourquoi prendre du CDB?

De plus en plus en vogue auprès des adeptes de la médecine douce, le CBD tend aujourd’hui à devenir l’une des plus grandes découvertes au niveau thérapeutique. De récentes études scientifiques ont en effet confirmé l’efficacité de cette molécule non psychoactive dans le traitement de diverses pathologies. À l’instar de la maladie de Crohn, l’épilepsie sévère, la maladie de Parkinson ou encore la sclérose en plaques. Ce cannabinoïde serait également un excellent remède contre les troubles psychiques tels que l’anxiété, la dépression ou encore les troubles de l’humeur. Autant dire que malgré son image plutôt sulfureuse et les mauvaises langues, le cannabidiol regorge bel et bien de bienfaits pour votre santé. Zoom donc sur les bonnes raisons d’en consommer !

CBD : Kézako ?

Acronyme du cannabidiol, le CBD fait partie des 113 cannabinoïdes produits naturellement par les fleurs de chanvre ou le cannabis. Utilisé depuis plusieurs années dans l’industrie pharmaceutique, il fait partie de l’un des composants du cannabis le plus scientifiquement étudié et dont la consommation n’est plus prohibée.

Toutefois, contrairement au THC — autres cannabinoïdes présents dans le cannabis —, le CBD n’a aucun effet psychoactif et ne modifie pas votre état de conscience. Ainsi, en en consommant, vous pouvez être certain de ne jamais être assujetti à tous les désagréments qui pourraient le classer dans la catégorie des stupéfiants. Raison pour laquelle de nombreux produits à base de CBD sont aujourd’hui en vente libre sur le marché. D’ailleurs, le CBD est proposé dans le commerce sous différentes formes :

  • Crème,
  • Infusion pour tisane,
  • Gélule ou capsule,
  • Spray,
  • Cosmétique ou huile, la solution la plus plébiscitée grâce à son absorption rapide et pour son action efficace

Les effets bénéfiques du CBD

Même si le CBD jouit encore d’une certaine mauvaise réputation et est souvent présenté comme un produit dangereux, ses vertus thérapeutiques sont bien réelles. Voici alors les 3 principaux bienfaits du cannabidiol :

Une alternative sure et efficace contre les troubles psychiques

De récentes recherches ont confirmé que le CBD aurait les mêmes effets que les antidépresseurs. En effet, de par ses propriétés anxiolytiques, le cannabidiol permet de :

  • Réguler votre humeur
  • Agir de façon effective sur les crises d’angoisse et toutes les manifestations liées à la dépression

Mieux encore, des tests précliniques ont démontré que ce cannabinoïde est un traitement potentiel de la psychose. De plus, il pourrait même se substituer aux antipsychotiques ou neuroleptiques pour lutter contre la schizophrénie.

Action antidouleur

Non seulement bon pour votre bien-être psychique, la prise de CBD permet également de soulager efficacement différents types de douleurs et d’inflammations. Effectivement, des chercheurs canadiens ont pu mettre en lumière ses vertus anti-inflammatoires et ses actions analgésiques sur les douleurs neuropathiques et les douleurs musculosquelettiques. Mais pas que ! Le cannabidiol est aussi capable de moduler les messages douloureux au niveau du cerveau en agissant sur la transmission de la sérotonine.

Remède miracle contre les problèmes de peau

Grâce à ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et sa grande capacité à stimuler la prolifération des cellules, le CBD a des actions très bénéfiques pour votre peau. En effet, il permet de soigner efficacement l’acné réduisant considérablement la production de lipides dans les cellules de la peau. Et ce, tout en agissant sur les glandes sébacées. Mais, il peut aussi vous aider à soulager les infections cutanées courantes comme :

  • L’inflammation,
  • Les démangeaisons et
  • Les brulures

Un récent test clinique a même prouvé que le cannabinoïde pouvait même prévenir les plaques psoriasiques.

 

Pourquoi le CBD est-il si cher?

D’accord, le cannabidiol est une substance extrêmement bénéfique pour l’homme (et les animaux domestiques aussi d’ailleurs, comme les chiens et les chats). En plus de calmer les douleurs chroniques, il traiterait également d’autres pathologies telles que la maladie de Parkinson, la dépression, l’anxiété, les douleurs musculaires, les troubles du sommeil, etc. Aussi, les demandes sont-elles en forte croissance. Mais ceci n’explique pas son prix élevé. Car les faits sont là, à quantité égale, un e-liquide de CBD peut coûter jusqu’à 15 fois plus cher qu’un e-liquide de nicotine, en fonction des doses de CBD qu’il contient. Pour les boosters, la différence est encore plus notable, car l’e-liquide de CBD est 52 fois plus cher que celui au nicotine. Pourquoi une telle différence de prix ? Qu’est-ce qui justifie un prix aussi élevé ? Les points sur ces questions.

Le CBD, une molécule difficile à extraire

Généralement, pour extraire le CBD, les industriels utilisent l’extraction au CO2 supercritique. Dans les faits, cela veut dire qu’ils utilisent du dioxyde de carbone sous pression à 74 bars ou porté à des températures pouvant aller de 31 °C à 40 °C au lieu de solvant (comme c’est le cas lors de l’extraction d’huiles essentielles). Cette méthode permet d’obtenir un produit pur et écologique exempt de toute trace de THC et autres substances nocives à la santé.

Par ailleurs, l’extraction au CO2 supercritique nécessite l’utilisation de machines de dernière technologie extrêmement onéreux. Ainsi, l’investissement de départ coûte cher, même si le coût est amorti au fil du temps. Plus encore, les machines nécessitent une grande quantité de chanvre et de CO2 pour tourner. Tout ceci réuni fait que le CBD est extrêmement cher.

Une substance qui doit répondre à une norme rigoureuse

En effet, pour être légal, le CBD doit contenir moins de 0,2 % de THC. Or l’extraction au CO2 supercritique n’extrait pas que le CBD. Le THC et les autres cannabinoïdes présents dans le cannabis ressortent également. Ainsi, tout au long du processus, il faut effectuer un contrôle régulier pour isoler le cannabidiol. En effet, même si la variété de chanvre utilisée a une faible teneur en THC et autres cannabinoïdes, l’ensoleillement, le climat, la propriété du sol, la présence de parasite… peuvent influencer la concentration d’un composant du cannabis ou chanvre.

En raison des fortes demandes, les contrôles sont de plus en plus rigoureux engendrant un coût onéreux. D’autant plus que les technologies utilisées ne sont pas encore complètement maîtrisées.

Comment avoir du CBD pas cher ?

Dans ces conditions, est-il possible d’acheter du CBD à moindre prix ? La réponse est oui, à condition de privilégier les grands conditionnements avec une forte concentration de CBD.

 

Comment infuser le CBD ?

Parmi les composants du cannabis, il y a le cannabidiol ou CBD. Depuis un certain temps, on ne cesse de vanter les bienfaits qu’il offre à la santé. En effet, contrairement à un autre composant du cannabis qui est le THC, le CBD n’est ni psychoactif ni psychotrope. Quant à ses nombreuses vertus, on peut citer son effet apaisant, une meilleure qualité de sommeil soulage les migraines et les problèmes gastro-intestinaux. Les qualités du cannabidiol ne s’arrêtent bien évidemment pas là. Cependant, les effets cités auparavant peuvent être obtenus assez facilement en infusant le CBD.

Ce qu’il faut savoir sur le CBD infusé

Une infusion est un moyen très simple de consommer du CBD tout en conservant ses propriétés thérapeutiques. Toutefois, les cannabinoïdes (THC et CBD) ne sont pas solubles dans l’eau. Ces composants sont effectivement liposolubles, c’est-à-dire qu’ils se mélangent à des lipides comme le lait. Ce qui n’est pas plus mal, car niveau gustatif, le CBD est relativement intéressant…

Aussi, vous devez savoir que plus l’infusion contiendra de matière grasse, plus vous obtiendrez une grande quantité de cannabidiols via l’extraction de la fleur. Vous pouvez utiliser pour cela du lait entier qui contient environ 36 g de lipides par litre. En tout cas, pour augmenter la dose de lipides, il n’y a que l’embarras du choix :

  • crème fraîche,
  • beurre,
  • huile de coco ou huile végétale…

Le goût de l’infusion de CBD peut être amélioré en ajoutant divers aromates. Là encore, il y a du choix :

  • gingembre,
  • cacao,
  • cannelle,
  • vanille,
  • etc.

Il convient de noter également que les effets ne se font ressentir qu’après que le système digestif a bien absorbé l’infusion au CBD. Dès lors, cela peut prendre 45 à 90 minutes. De ce fait, l’infusion doit être consommée avec modération. Pensez donc à espacer les dégustations d’au moins 1 h 30 et en petite quantité.

Recette d’infusion au CBD

Les ingrédients nécessaires à une infusion de CBD sont :

  • des fleurs de cannabis, quelques grammes suffisent
  • du lait entier (végétal pour les véganes) en quantité adaptée au nombre de consommateurs
  • le lipide désiré pour ajouter du goût (huile de coco, beurre de cacao…)
  • un aromate pour masquer le goût du végétal
  • de la poudre de cacao

Voici les différentes étapes à suivre pour réaliser une infusion au CBD :

  1. Réduire en poudre les fleurs de cannabis avec un mixeur.
  2. Chauffer le lait au bain-marie.
  3. Ajouter la poudre de cannabis, le lipide et l’aromate.
  4. Faire mijoter le tout pendant une heure en remuant régulièrement pour éviter que le lait ne bouille.
  5. Laisser refroidir puis filtrer l’infusion dans une petite passoire.
  6. Ajouter le cacao en poudre et mélanger. L’infusion au CBD peut être réchauffée à feu doux ou au micro-ondes pour une dégustation chaude.

Le temps de mijotage est long, mais nécessaire à l’extraction du CBD. Mais aussi à sa transformation de la forme acide (CBDA) à la forme active (CBD). Ainsi, une infusion qui n’aura pas mijoté suffisamment longtemps n’aura pas les effets escomptés.

 

Comment utiliser l’huile de CBD ?

Reconnue pour ses propriétés anxiolytiques et analgésiques, l’huile de CBD est de plus en plus utilisée dans le monde entier. Il faut dire que de nombreuses études scientifiques parlent en sa faveur. Apaisante et relaxante, elle n’a pas les effets toxiques et psychotropes du THC, quand bien même les deux substances sont issues du cannabis. Utilisée pour traiter les symptômes de nombreuses pathologies et soulager la douleur, l’huile de CBD peut être utilisée de plusieurs façons : en inhalation, par voie orale ou de manière sublinguale.

D’où vient l’huile de CBD ?

L’huile de CBD est fabriquée à partir de la plante de cannabis ou chanvre. Elle contient une forte proportion de cannabidiol, mais très peu, voire pas de THC. Ainsi, elle est exempte de toute trace de nicotine et autre drogue nocive au système nerveux. Pour cette raison, l’utilisation d’huile de CBD est légale dans plusieurs pays d’Europe. Consommée à bon escient et selon les doses recommandées, l’huile de CBD n’a aucun effet secondaire.

L’huile de CBD : les différentes manières de l’utiliser

Effectivement, l’huile de CBD peut être utilisée de différentes manières. À noter qu’elle peut être conservée pendant 1 an dans un endroit frais et obscur.

L’huile de CBD en inhalation

Vous pouvez parfaitement inhaler votre huile de CBD dans un e-joint. Actuellement, cette méthode est de plus en plus en vogue auprès des fumeurs de cannabis. Il suffit de remplir le réservoir avec de l’huile de CBD, d’activer l’e-joint et de vapoter pour ressentir tous les effets du cannabidiol. Toutefois, pour être bénéfique, l’huile de CBD à vapoter ne doit pas contenir plus de 0,2 % de THC.

Actuellement, l’inhalation de l’huile de CBD via un e-joint est de plus en plus appréciée des utilisateurs, surtout les fumeurs et les dépendants du cannabis, car cette méthode permet de ressentir les mêmes sensations sans les effets secondaires. Au contraire, cette méthode vous aide à vous sevrer du cannabis et des cigarettes.

L’huile de CBD par voie orale

Cette méthode consiste à consommer l’huile de CBD telle quelle, soit en l’avalant directement, soit en mettant quelques gouttes sur la main puis de la lécher. Si vous n’aimez pas le goût, vous pouvez le mélanger dans votre nourriture ou votre boisson préférée : jus de fruit, chocolat chaud, lait… Cependant, il est conseillé de ne pas la mélanger avec une boisson contenant de la caféine.

Avec cette méthode, vous pouvez ressentir les effets de la CBD au bout de 35 à 4 minutes après sa consommation. Au début, commencez par mettre 1 à 2 gouttes de CBD dans votre nourriture une à deux fois par jour, puis augmentez peu à peu le dosage selon vos besoins sans tomber dans l’excès. Autrement, l’huile de CBD aura un effet contraire.

L’huile de CBD par voie sublinguale

C’est la méthode la plus efficace pour ressentir immédiatement les effets du CBD lesquels se manifestent quelques secondes après son absorption. Vous pouvez utiliser un compte-gouttes ou un spray pour ingérer l’huile de CBD. Dans les deux cas, il est conseillé de laisser couler le produit sur la langue avant de l’avaler pour plus d’efficacité.

 

Comment doser le CBD ?

Malgré ses détracteurs, il est indéniable que le cannabidiol ou CBD possède de réelles vertus médicinales et thérapeutiques. C’est pourquoi il constitue un excellent complément à votre prescription médicale. Mais, c’est également un traitement à part entière qui soulage les personnes souffrant de dépression, d’arthrose, d’épilepsie… de leurs maux. Néanmoins, il s’agit d’une molécule non psychoactive et non psychotrope dite biphasique. Autrement dit, le dosage peut avoir deux effets opposés en fonction de la quantité administrée. Aussi, il est impératif de bien doser le CBD si vous souhaitez obtenir des résultats concluants.

Bien doser le CBD : quel est le premier réflexe à avoir ?

Il va sans dire que le premier réflexe à adopter, lorsque vous vous demandez quelle dose de cannabidiol prendre, est de se référer à la notice du produit. Toutefois, comme le système endocannabinoïde de chacun est différent, le dosage varie d’un individu à l’autre. En d’autres termes, votre dosage de CBD peut être de 3 mg pour une fréquence d’utilisation de 2 fois par jour. Alors que pour d’autres, il s’élève à 200 mg 4 fois par jour, voire plus. Raison pour laquelle il est toujours préférable de consulter un professionnel de la santé. En effet, ce dernier saura vous guider sur la bonne dose que vous devez prendre quotidiennement.

En tout cas, pour trouver la dose idéale, il est fortement recommandé de ne prendre à la première utilisation que de petites quantités (3 mg à 5 mg). Ensuite, vous pourrez augmenter et ajuster progressivement le dosage. Et ce, jusqu’à ce que vous constatiez son efficacité.

Bon à savoir

Selon le laboratoire de test CannLabs, la prise de CBD n’est soumise pour le moment à aucune dose létale. De même, suivant une étude du Current Drug Safety, même la consommation d’une quantité de 1 500 mg de cannabidiol n’a à l’heure actuelle aucun effet négatif sur un homme ou un animal. Il existe cependant une exception dans le cas du traitement contre le glaucome. De fait :

  • Une dose supérieure à 40 mg peut parfaitement bien entraîner une augmentation de la pression oculaire du patient.
  • Une faible quantité de ce cannabinoïde a un effet stimulant sur le patient glaucomateux.
  • Un dosage élevé est par contre susceptible de l’endormir.

Le dosage du cannabidiol dépend de l’effet voulu

Le cannabidiol dispose de nombreux bienfaits, aussi bien au niveau psychologique et neurologique que sur certains organes du corps (intestin, estomac, cœur, etc.). Pour avoir l’effet désiré, il convient en revanche de doser le CBD en prenant en compte son système endocannabinoïde et sa pathologie (un facteur de risque non négligeable). Ainsi, selon les troubles, voici quelques exemples de dosage qui ont fonctionné sur certains patients :

  • Les troubles du sommeil : 40 à 160 mg de CBD à prendre par voie orale
  • Le glaucome : une administration sublinguale de 20 à 40 mg de cannabidiol (une seule dose)
  • L’épilepsie : une dose quotidienne de 200 à 300 mg de cette molécule non psychoactive par voie orale pendant 4 mois et demi
  • Les douleurs chroniques : 2,5 à 20 mg de ce cannabinoïde pendant en moyenne 25 jours (administration par voie orale)
  • Les problèmes de mouvement inhérents à la maladie d’Huntington : un dosage journalier de CBD de 10 mg par kilogramme à prendre par voie orale pendant 6 semaines

Dans tous les cas, il vaut mieux toujours prendre conseil auprès de votre médecin traitant pour optimiser les effets du cannabidiol et bénéficier d’une dose efficace.

Quelle dose adopter pour son e-liquide au CBD ?

Pour ce qui est des e-liquides au CBD, votre dosage doit tenir compte de vos habitudes de vape. Mais aussi des effets que vous désirez ressentir, de votre matériel et de votre sensibilité. L’on peut alors distinguer 4 catégories de dosage en cannabidiol :

  • Une dose faible généralement inférieure à 100 mg qui vous permet de vapoter tant sur des séances ponctuelles que longues
  • Un dosage intermédiaire le plus souvent situé aux environs de 300 mg pour un usage ponctuel lors de séances de vape d’une dizaine de minutes
  • Une dose élevée qui tourne en général autour de 500 mg et à vaper pour des séances ponctuelles uniquement (la vigilance et la modération sont de mise)
  • Un dosage très élevé supérieur à 600 mg à absolument diluer avec une base

 

Comment fumer le CBD ?

Le cannabidiol — cette substance bénéfique à l’organisme qui se trouve dans le cannabis — peut être consommé de plusieurs manières. En gélules, sous forme de bonbon, en tisane et même sous forme de thé glacé, le CBD est très prisé pour ses nombreuses vertus. Cependant, certains apprécient fumer le CBD sous la forme classique de fleur de cannabis. En fait, il s’agit de la même plante avec la même odeur et le même gout en bouche. La différence ? Elle est totalement dépourvue de THC. Dans le cadre de votre thérapie, vous souhaitez essayer le CBD ? Voici comment le fumer.

Fumer la fleur de cannabis CBD : comment faire ?

De nombreux consommateurs ont essayé le CBD pour des raisons purement curatives. En effet, selon certains scientifiques, le cannabidiol contribue à :

  • Soulager les douleurs chroniques
  • Lutter contre l’anxiété, l’épilepsie et la dépression
  • Calmer les inflammations associées à l’arthrose
  • Minimiser les symptômes de la maladie de Parkinson et tant d’autres pathologies

Cependant, les personnes qui n’ont jamais fumé auparavant ne savent pas comment s’y prendre. Eh bien, de nombreuses méthodes existent. Découvrez lesquelles.

Rouler un joint : un classique

C’est la manière la plus répandue et la plus connue des fumeurs de cannabis. À leur différence, par contre, vous ne consommerez que le CBD présent dans la fleur. Il vous faut juste du papier et y rouler dedans votre fleur de cannabidiol. Si vous avez un ami qui prend du tabac à rouler, demandez-lui de rouler votre joint ultra-light. Sinon, un moulin sera idéal pour rouler votre fleur de CBD.

La méthode la plus facile ? Fumer la pipe

Effectivement, cette approche ne nécessite aucun matériel à part la pipe évidemment. Il s’agit alors de bourrer la pipe avec le CBD et de la fumer comme tous les fumeurs de pipe le font.

Fumer un bong

C’est également une méthode très connue des fumeurs de cannabis. Dans un compartiment du dispositif, il faut verser de l’eau. Dans un autre, mettre la fleur de CBD. En brulant, la fumée passe à travers le liquide et sort par un autre orifice. Ce procédé altère d’ailleurs la chaleur et l’amertume de la fumée.

Le cannabidiol se fume également sous forme de vapeur

Eh oui, le vapotage constitue également une méthode pour fumer le CBD. Pour ce faire, les consommateurs doivent procéder comme suit :

  • Acheter le CBD sous la forme d’e-liquide
  • Se munir d’une cigarette électronique, d’un vaporisateur ou de tout autre dispositif électronique sur batterie
  • Bien choisir le dosage de cannabidiol à fumer
  • Bénéficier de tous les bienfaits de cette substance non psychoactive et non psychotrope

Attention ! L’e-liquide au CBD n’est pas de l’huile de CBD dilué. La différence étant que l’huile est plutôt destinée à un usage oral et non au vapotage. En plus, l’huile risque d’endommager votre cigarette électronique. Pour toutes ces raisons, l’e-liquide au CBD à base de cristaux est le plus indiqué pour ceux qui voudraient fumer le CBD sous forme de vapeur.

 

Qui prend du CBD (cannabidiol) ?

Malgré la grande hostilité de certains (dont les pouvoirs publics), le cannabidiol a aujourd’hui la cote auprès de nombreuses personnes. Notamment, celles qui souffrent de dépression, d’épilepsie, d’arthrose, etc. qui désirent une alternative au traitement médicamenteux. Mais également celles qui souhaitent se sevrer du cannabis dur ou du tabagisme. En effet, le CBD possède de multiples propriétés médicinales et thérapeutiques : actions anti-inflammatoires, analgésiques… D’ailleurs, d’un point de vue légal, sa vente n’est pas interdite en Belgique. D’où l’ouverture de plusieurs magasins et de sites en ligne spécialisés dans ce commerce. Et ce, en dépit de la défiance et la réticence des autorités locales qui voient d’un mauvais œil la consommation et la commercialisation grandissante de ce dérivé du cannabis. Mais, du coup, qui prend du CBD ? Eh bien, nous allons nous baser sur les résultats de l’enquête menée par le site e-liquide-cbd.info en septembre 2018.

Cannabidiol : des consommateurs à majorité masculine

Effectuée auprès de 759 consommateurs français âgés entre 18 ans et 70 ans, l’enquête montre clairement que les hommes sont les principaux concernés par la consommation de CBD. De fait, ils représentent 69 % des personnes interrogées, contre 31 % de femmes. Concernant les habitudes de consommation, 74 % d’entre eux parlent d’un usage quotidien. Alors que les consommateurs hebdomadaires ne forment que 17 % de ce panel.

Pour ce qui est des tranches d’âge des consommateurs de cannabidiol, voici le constat de cette étude :

  • 18 ans à 24 ans : 16 %
  • 25 ans à 34 ans : 37 %
  • 35 ans à 44 ans : 28 %
  • 45 ans à 54 ans : 11 %
  • 55 ans et plus (séniors) : 8 %

Bon à savoir

Il ressort de cette étude que 89 % du panel de consommateurs optent pour l’e-liquide au CBD. Vient ensuite la consommation sous forme d’huile, de gélules, de cristaux et de fleurs.

Les enfants, en particulier ceux qui sont atteints de troubles épileptiques, peuvent tout aussi bien prendre du CBD pour minimiser leurs crises et à long terme soulager de cette pathologie neurologique.

Objectif : se soigner au CBD !

La consommation de CBD intéresse également les personnes atteintes de certains troubles. Effectivement, selon le panel de consommateurs, les bienfaits thérapeutiques de ce cannabinoïde sans effets psychoactifs sont bel et bien réels. Concrètement, 86 % d’entre eux ont constaté une nette amélioration de leur état de santé, dont :

  • 41 % considèrent que le cannabidiol les aide contre la dépression, l’anxiété et l’angoisse
  • 24 % estiment que cette molécule non psychotrope leur sert à mieux supporter leurs douleurs chroniques
  • 17 % sont d’avis que cette consommation limite leurs insomnies

Par ailleurs, 65 % des personnes interrogées ont remarqué les effets positifs du CBD en moins d’une semaine de consommation. Quant aux autres, ils évoquent un délai court situé entre une semaine et un mois. En ce qui concerne les effets secondaires, ils sont moins flagrants chez les consommateurs habitués. Les novices et les moins familiers à l’usage du cannabidiol ressentent en effet certains effets secondaires :

  • 27 % du panel parlent de bouche plus sèche
  • 26 % des effets de somnolence
  • 13 % de petits étourdissements

À noter qu’au sein de ce panel, 49 % n’ont consommé du CBD que depuis moins de 6 mois et 38 % depuis moins d’un mois.

Consommer du CBD pour ses effets relaxants

Eh oui, 77 % du panel admettent consommer du cannabidiol pour ses actions apaisantes. De fait, le CBD est considéré comme un antidépresseur naturel et un excellent anxiolytique. D’ailleurs, comme mentionné plus haut, 17 % misent sur cette solution efficace pour améliorer leur sommeil. Il peut dès lors s’agir d’un très bon moyen pour se détendre. Sachez en outre que plus de 20 % des personnes interrogées pensent que c’est la façon la plus simple pour arrêter leur consommation de tabac ou de cannabis.

Qu’est ce que le CBD (cannabidiol) ?

Depuis quelques semaines, vous n’entendez plus que ce mot : le CBD. Il aiderait à retrouver le sommeil, il soulagerait certaines pathologies réputées incurables (pour ne parler que du cancer), il soulagerait les douleurs… Aussi votre curiosité est-elle piquée et vous vous posez de nombreuses questions, qui avouons-le sont légitimes. C’est quoi ce CBD qui soulage presque tout ? Qu’est-ce qu’il a de si spécial et pourquoi il aurait de telles vertus ? Et la plus importante, est-ce qu’il est réellement efficace ? Le point.

Le CBD : de quoi s’agit-il exactement ?

Le CBD acronyme de cannabidiol est une substance que l’on retrouve dans le cannabis ou chanvre industriel tout comme le THC ou tétrahydrocannabinol. Mais à l’inverse de celui-ci, il n’a pas d’effet psychotrope et n’est pas du tout toxique. De ce fait, il ne produit pas cette sensation d’euphorie, de somnolence ou de baisse de réflexes que le THC peut provoquer. Et c’est ce qui fait toute sa différence… et tout son intérêt. Il a des propriétés anxiolytiques et analgésiques, sans les effets secondaires nocifs pour la santé. En effet, le cannabidiol est exclusivement utilisé à des fins thérapeutiques dans un cadre médical. En agissant sur la douleur et en redonnant du tonus au corps d’une personne malade, il améliore notablement sa qualité de vie. À noter que même si le CBD n’est pas un stupéfiant à proprement parler, son utilisation doit quand même être soumise à une certaine restriction, car n’oubliez pas qu’il s’agit d’une substance que l’on a extraite du cannabis.

Pour extraire le CBD, on utilise la tête de la plante connue sous le nom générique de haschich thérapeutique. La substance doit contenir un taux bas de THC (moins de 0,2 %) et avoir une teneur élevée en CBD. Découvert en 1963, le CBD fait actuellement le buzz partout dans le monde, y compris en Belgique où il est en vente libre.

Les différentes formes de cannabidiol

Le cannabidiol existe sous différentes formes. Ainsi, vous pouvez l’acheter sous forme de :

  • Huile ;
  • Pâte et bonbon ;
  • Gélule,
  • Capsules (compléments alimentaires) ;
  • Infusion ;
  • Chewing-gum ;
  • E-liquide à vapoter dans un e-joint ;
  • Etc.

Comment agit le cannabidiol ?

Le cannabidiol agit sur les cellules du corps en tant que catalyseur. Il optimise la résistance du corps face à la douleur. Ce qui ne veut pas dire que si vous prenez du cannabidiol, vous n’allez plus souffrir. Le CBD va envoyer des signaux à votre organisme lui convainquant que la douleur que vous ressentez est supportable.

On utilise le cannabidiol en oncologie pour soulager la douleur des patients et les nausées. Par ailleurs, il est également utilisé en traitement de choc, d’appoint ou préventif contre certaines pathologies.

Où acheter du CBD (cannabidiol) ?

Le CBD ou cannabidiol se trouve sur toutes les langues. Il suffit de taper ce mot sur un moteur de recherche pour qu’une dizaine — voire plus — de résultats s’affichent. En Europe comme aux États-Unis, les coffee-shops qui vendent cette substance poussent comme des champignons, et la Belgique n’a pas échappé à la tendance. En Wallonie, à Namur, chaque coin de rue a vu l’ouverture de ces « herboristeries » pas comme les autres. Mais la vente de cannabidiol est-elle légale ? Qu’en dit la loi à ce sujet ? Où acheter du cannabidiol ? Les points dans cet article.

La législation européenne sur le CBD

En principe, le CBD est autorisé en Europe, sauf quelques restrictions. En effet, la plupart des pays européens n’interdisent pas la vente de CBD, à condition qu’il contienne moins de 0,2 % de THC.

Le CBD en Belgique

La loi belge est floue sur la question du CBD. En effet, la Federal Drug Note de Belgique vous autorise à consommer du cannabis dans la limite de 3 grammes. Par ailleurs, le CBD qui contient moins de 0,2 % de THC n’est pas considéré comme stupéfiant en Belgique. Pourtant, la production, la distribution et la vente de cannabis thérapeutique (CBD et huile de CBD) sont formellement interdites.

Le CBD en France

Récemment, la ministre de la Santé a légiféré le CBD. Cette substance est interdite en France dès lors qu’elle contient une trace de THC.

Le CBD aux Pays-Bas

Au pays de la tolérance, le CBD est légal. En effet, selon la loi néerlandaise, le CBD ne fait pas partie des stupéfiants et sa vente est donc totalement libre.

Le CBD en Suisse

Tout comme la loi belge, la législation suisse n’est pas explicite sur le sujet. D’après la loi fédérale de 1951 (toujours en vigueur en 2018) sur les stupéfiants et les substances psychotropes (cc 812.121), « toute plante de chanvre ayant une teneur moyenne totale en THC de 1,0 % ou moins est autorisée et légale ». En principe donc, le cannabidiol et l’huile de cannabidiol ne sont pas interdits.

Où trouver du CBD en Belgique ?

Même si apparemment la Belgique n’autorise pas la vente et la consommation de CBD, vous pouvez trouver cette substance issue du cannabis dans quelques shops. Vendu sous forme de fleurs de cannabis, infusions, crèmes et huiles, le CBD s’achète un peu partout à Bruxelles et en Wallonie.

À Namur, le magasin « Marcel » propose du canabidiol, mais pas sous forme d’aliments, sous peine de saisie par l’Afsca ou Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire. Selon la porte-parole de cette agence, « les produits à base de cannabis sont interdits, sauf dérogation. Le fabricant a la possibilité de demander des dérogations pour des lots d’aliments. Cette dérogation doit être demandée au SPF Santé publique. La dérogation sera acceptée si le taux de THC est inférieur à 0,2 % ».

Dans la ville d’Arlon, le magasin « Green Shop » propose aux consommateurs du CBD sous forme de pots pourris. Des produits de beauté sans CBD et sans THC seront également mis en vente dans un futur proche.

D’autres magasins proposent également du CBD à Namur, à Mont-sur-Marchienne, à La Louvière et dans d’autres villes belges.

 

Comment agit le CBD (cannabidiol) ?

Le CBD est le cannabinoïde le plus étudié pour ses nombreuses vertus. En effet, il agit sur plusieurs pathologies de la plus simple à la plus complexe. De nombreuses recherches cliniques ont en effet prouvé que le CBD avait des propriétés antispasmodiques, antipsychotiques, anticonvulsives, anti-inflammatoires, neuroprotectrices, etc. Mais comment fonctionne-t-il exactement sur le corps humain ?

Les récepteurs CB1 et CB2

Le système nerveux humain contient un grand nombre de récepteurs. Ces derniers sont des messagers naturels qui transmettent des signaux au corps en utilisant des molécules spécifiques. Il existe deux récepteurs au cannabinoïde : le CB1 et le CB2.

Les CB1 interviennent spécialement dans le domaine psychotique. Ces récepteurs se situent précisément dans les membranes du cerveau et de la moelle épinière ainsi que dans d’autres organes reproducteurs ou avec des fonctions motrices comme le cœur ou la rate. Les CB2 quant à eux, interfèrent dans le système immunitaire du corps. Ils touchent les niveaux sanguins, et plus exactement les globules blancs (lymphocytes B et T ) et les monocytes.

Quelles sont les actions du CBD sur les récepteurs et le corps humain ?

Les récepteurs captent les molécules similaires aux cannabinoïdes produits par le système nerveux. Le cannabidiol ou CBD se lie alors à ces récepteurs afin de propulser ses divers effets. Pour entrer en interaction et tisser ces liens, le CBD se sert du SEC ou Système EndoCannabinoïde de l’homme. Il est à préciser que le CBD entretient un lien indirect avec les CB2 et pas du tout avec les CB1, qui eux se lient avec le THC.

Le CBD contre l’insomnie

Le CBD s’allie avec les récepteurs psychoactifs pour faire ralentir le système nerveux. Ce ralentissement va produire une sensation de bien-être pour permettre au corps de se calmer. Ainsi, trouver le sommeil deviendra naturel.

Un antalgique avéré

Au cours de certains troubles physiques, le CBD provoque un effet sédatif qui empêche la transmission de signaux nerveux associés à la douleur. Dans ce cas, les douleurs sont moins ressenties et les traitements lourds comme la chimiothérapie peuvent se passer dans de meilleures conditions.

Un anti-inflammatoire

Libérer les radicaux libres est totalement naturel pour le corps humain. Dans l’optique immunosuppressive, le CBD peut se lier à ces radicaux libres pour supprimer certaines cytokines qui seraient la cause de plusieurs pathologies inflammatoires.

Un antioxydant

Les enzymes peuvent libérer des molécules qui nuisent à la santé. Plusieurs maladies résultent de ce mauvais métabolisme des enzymes comme l’hépatite, l’épilepsie, les cancers de l’appareil digestif. Le CBD en tant qu’antioxydant va alors réagir sur cette réaction chimique qu’est l’oxydation.

 

Comment consommer le CBD (cannabidiol) ?

Le CBD ou cannabidiol est en train de gagner du terrain grâce à ses nombreuses vertus. Anti-inflammatoire, antioxydant, anxiolytique, analgésique, antiémétique, antiépileptique, antipsychotique, neuroprotectrice… cette substance issue du cannabis contribue à améliorer le système nerveux humain, contrairement à son cousin THC. Entre autres, le cannabidiol soulage les douleurs chroniques musculaires, neuropathiques et dysfonctionnelles, traite les crises d’épilepsie, d’angoisse et d’anxiété. Selon le cas et en fonction de vos besoins, vous pouvez choisir le mode d’administration de CBD qui vous convient, car comme vous vous en doutez, il existe plusieurs moyens de consommer du cannabidiol.

Le CBD en inhalation

Vapoter est sûrement le moyen le plus simple de consommer du CBD. D’autant plus que le vapotage ne se limite pas à l’e-joint.

  • Les e-liquides de CBD se consomment via une e-cigarette. Vous devez alors mettre le liquide dans un vaporisateur spécialisé, le faire chauffer et inhaler la vapeur qui en ressort.
  • Les vaporisateurs de CBD pour concentrés issus de différentes extractions : cristaux de CBD, crumble/shatter / wax CBD, etc. Pour une efficacité accrue, choisissez ceux qui ont un taux de CBD élevé.

Le CBD par ingestion

Les types de CBD qui s’administrent par voie orale sont nombreux. Mais, attention, cette méthode est la plus rapide à agir. Ainsi, vous devez toujours respecter les doses prescrites.

  • Les capsules au CBD : elles s’ingèrent directement. Les capsules explosent une fois qu’elles sont dans l’estomac et libèrent leurs bienfaits. Petit conseil : commencez par une petite quantité avant d’augmenter peu à peu le dosage.
  • Le CBD water soluble : c’est l’un des modes d’administration les plus appréciés des utilisateurs. Pour le consommer, mettez une ou deux gouttes dans un litre d’eau.
  • L’huile de CBD est extraite de la fleur de cannabis. Elle est destinée à être consommée en sublingual.. Ainsi, l’effet se fait sentir immédiatement.
  • Les infusions de CBD à dissoudre dans vos boissons préférées : smoothie, lait, chocolat chaud… Elles atténuent les douleurs bénignes. Attention, ne faites pas dissoudre vos infusions de CBD dans des boissons contenant de la caféine.
  • Les cristaux de CBD : ils sont à dissoudre dans vos aliments : cookies, gâteaux et toute autre préparation culinaire.
  • Les pâtes de CBD pour ceux qui veulent être discrets.
  • Les suppositoires : elles sont surtout destinées aux enfants.
  • Les Sprays au CBD se présentent sous forme de pschit à propulser sous la langue.

Le CBD par onction

Les produits cosmétiques dérivés de la CBD s’appliquent par voie transdermique et demeurent une alternative intéressante au CBD par ingestion ou par inhalation.

  • Les crèmes soignent principalement les douleurs articulaires et musculaires.
  • Les lotions au cannabis n’atteignent ni la circulation sanguine ni les récepteurs du cerveau et traitent les problèmes de peau.
  • Les baumes à lèvres sont plébiscités pour leurs vertus nourrissantes et réparatrices.

Comment extraire le CBD (cannabidiol) ?

Le cannabinoïde qu’est le CBD pourrait bien changer le monde de la thérapie. En effet, de nombreuses études scientifiques et expériences cliniques (notamment sur des animaux) ont démontré que ce composant du cannabis posséderait de nombreuses propriétés médicinales. Cancer, troubles du sommeil, douleurs intestinales, nausées et relaxation pour ne citer qu’eux sont des pathologies où le CBD aurait des effets positifs. Mais comment extraire cette substance du cannabis ? En réalité, il existe plusieurs méthodes d’extraction du CBD dont certaines sont très simples. Les détails.

Extraire du CBD avec une machine à expresso

Oui, vous avez bien lu ! Il est effectivement possible d’extraire le cannabidiol ou CBD à partir d’une machine à expresso. C’est du moins ce qu’une équipe de chercheurs s’est aventurée à expérimenter pendant deux ans et demi. Selon eux, les résultats sont très prometteurs et l’appareil n’a pas à être très sophistiqué. En effet, le type de machine à expresso utilisée est un appareil à bouchon rigide. L’extraction du CBD s’est donc faite en moins d’une minute.

Il convient de noter que la méthode d’extraction expliquée ici vise à obtenir un échantillon destiné à des fins d’analyse et non à la consommation. Pour extraire du CBD à l’aide d’une machine à expresso, il faut d’abord écraser le plant de cannabis, puis le placer dans une capsule de café vide. À la place de l’eau, c’est de l’isopropanol (alcool isopropylique) qui est inséré dans la machine. Après cela, il suffit de lancer la machine et de patienter quelques secondes pour avoir l’extrait de CBD.

C’est l’isopropanol qui rend l’échantillon de cannabidiol non consommable pour l’homme. Si de l’alcool 95 % est utilisé à la place de ce produit inflammable, il serait possible d’obtenir un extrait consommable. Néanmoins ce dernier n’aurait pas la même valeur que si l’alcool isopropylique avait été utilisé.

Utiliser des solvants

L’usage de solvants pour extraire des cannabinoïdes se fait assez facilement. Cela dans le sens où aucun équipement spécifique n’est nécessaire et que l’opération est peu coûteuse. L’inconvénient est que les solvants sont très inflammables. Les risques d’explosion ou d’incendie ne sont donc pas à proscrire. Prendre les mesures de sécurité adéquates est ainsi obligatoire.

Cette méthode d’extraction du CBD présente d’autres inconvénients : la présence de résidus chimiques dans l’huile de cannabidiol obtenue et la dégradation de nombreux composés bénéfiques présents dans la plante.

Obtenir du CBD avec de l’huile alimentaire

Parmi les procédés d’extraction sûre de CBD, il y a l’utilisation d’huile végétale naturelle. La procédure est similaire à celle des solvants. La différence est toutefois que l’extrait est consommable due à l’usage d’huile alimentaire. L’huile de CBD ainsi obtenue peut aussi être appliquée localement pour soulager les muscles fatigués.

Les huiles végétales ont aussi la spécificité d’apporter une particularité gustative au résultat. Certains peuvent donc utiliser leur huile alimentaire préférée : olive, sésame, tournesol, etc. Mais les extractions de CBD à base d’huile végétale présentent également un inconvénient. Les huiles de CBD obtenues de cette façon sont périssables et par conséquent doivent être conservées de manière appropriée.

Extraction de CBD au CO2 supercritique

Extraire du CBD au CO2 supercritique est un procédé plutôt chronophage nécessitant un équipement coûteux et des connaissances en physique-chimie. En outre cette méthode consiste à élever la température et la pression du CO2 au-delà de son point critique, soit 31 °C et 75 bars.

Bien que relativement complexe, cette méthode est considérée par beaucoup comme la plus sûre et la plus propre. L’huile de CBD obtenue est effectivement d’une pureté exceptionnelle. De plus, elle possède une odeur et un goût uniques. D’ailleurs, c’est la méthode utilisée par les industriels pour l’extraction du CBD.