Est-ce que le cbd est un antidouleur?

En effet, le CBD est un antidouleur mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il ne faut pas confondre le cannabis et le cannabidiol ou CBD.

En France, il n’y a que le cannabidiol qui est autorisé sous certaines formes dans l’Hexagone. C’est parce que le cannabis contient une forte dose de THT ou tétrahydrocannabinol considéré comme un produit stupéfiant qu’il est prohibé par la loi. Contrairement au cannabidiol qui agit comme des antigènes réputés comme des marqueurs fiables du système endocannabinoïde, qui une fois équilibrés, vont permettre une bonne défense immunitaire de sa part.

Le CBD est-il un antidouleur ?

Si le CBD est si répandu dans le secteur pharmaceutique, c’est entre autres parce qu’il s’active sur l’organisme comme un antidouleur. En effet, de nombreuses personnes surtout les personnes âgées consomment du CBD afin de réduire leurs douleurs. Ce succès a le plus été perçu chez les patients atteints du cancer et ceux atteints d’autres pathologies ou maladies chroniques telles que l’arthrose, la fibromyalgie, les hernies, etc.

Quel type de douleur le CBD peut-il soulager ?

Il existe deux types de douleurs que le CBD peut traiter efficacement : les douleurs neuropathiques et les douleurs inflammatoires.

Le CBD utile au traitement des douleurs neuropathiques

En effet, le CBD atténue les douleurs neuropathiques provoquées par une atteinte des nerfs. L’International Association for the Study of Pain définit cela comme toute douleur causée par une lésion nerveuse. Dans tout cela, c’est notamment le glutamate qui est le responsable de l’activation des neurones permettant de ressentir cette douleur. Heureusement, le CBD favorise effet neuroprotecteur en neutralisant la libération de glutamate et d’autres agents inflammatoires. Autrement dit, le cannabidïol permet de soulager les sensations de brûlure, de picotement, de tiraillement… en bref, tout ce qui caractérise la douleur neuropathique.

Le CBD utile au traitement des douleurs inflammatoires

La douleur inflammatoire est due à une lésion tissulaire (due à une piqûre, infection, brûlure…) si bien qu’elle est étroitement liée avec la douleur neuropathique. La seule différence est que la douleur inflammatoire n’est pas limitée aux sens sensoriels. Pour ce faire, le CBD agit comme un patch anesthésique très utile pour les traitements des douleurs inflammatoires.

Comment la science explique que le CBD est un antidouleur ?

Si vous voulez comprendre comment le CBD peut-il être un antidouleur pour l’organisme, eh bien il n’existe pas encore de réponse scientifique à cela puisque depuis 2018, le gouvernement fédéral a classé le CBD comme étant une substance de l’annexe. Ce qui rendait les recherches peu fructueuses. Cela ne veut pas pour autant dire que l’effet antalgique du CBD sur l’organisme est faux. Toutefois, de nombreux chercheurs ont démontré que l’administration du cannabïdiol augmente les niveaux extracellulaires de dynorphine endogène au niveau de la moelle épinière et dans le noyau accubems. Une recherche qui a notamment été faite sur un patient atteint d’un cancer en phase finale dont les douleurs ont été évaluées à plus de quatre sur l’échelle NRS et ont démontré au cours du traitement un résultat significatif concernant l’effet antalgique du CBD.

En tout cas, c’est un fait que le cannabidïol ou le CBD est un antidouleur. Et malgré le fait qu’il est encore légal que dans certaines conditions, le CBD est un actif qui reste pour le moins très utile pour le traitement des douleurs inflammatoire que neuropathique.